3 jeunes sur 4 ne peuvent plus vivre sans internet

C’est ce que révèle un grand sondage (internet + sondage classique) de Trendwolves. Sur les 26 000 jeunes interrogés en Europe, 75% déclarent ne plus pouvoir vivre sans internet. Et 70% considèrent internet comme leur média préféré.

Facebook, MySpace, YouTube et autre twitter n’y sont évidemment pas pour rien. Comme j’ai tendance à le dire au fil de certains billets, les réseaux sociaux sont bien les nouveaux lieux de rassemblement. Là où toute une génération, échange, discute, partage, restant connectée 24 heures sur 24 (PC, smartphone, mobile) avec sa communauté.

Trouvée surTrendwolves.com : une vidéo donnant un aperçu des nouveaux usages en Europe (fin 2008).

Source

Publicités

Riposte graduée : les eurodéputés remettent en cause son volet répressif

Les eurodéputés viennent de rejeter tout un pan du système de riposte graduée qui doit être voté par les députés français dans les jours qui viennent dans le cadre de la loi Hadopi (Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des Droits sur l’Internet) .

Concernant la diffusion des oeuvres dématérialisées, la loi Hadopi prévoit 2 points qu’il faut distinguer :

    1/ Les éditeurs doivent libérer les contenus musicaux et cinématographiques des DRM, systèmes de protection qui empêchent le consommateur de disposer totalement de ses films ou musiques (copie, transfert vers un cd gravable, compatibilité universelle…). D’autre part, ces mêmes éditeurs doivent faciliter le développement rapide d’une offre de contenus légale.

    2/ En contrepartie, l’Etat s’engage à mettre en place un système dit de riposte graduée qui consiste à alerter puis punir le pirate récalcitrant : Si un internaute est pris en train de télécharger illégalement un fichiers protégé par les droits d’auteur, il reçoit un mail d’alerte. Si le “pirate” recommence, c’est un courrier recommandé qui est envoyé à son domicile. Si rien ne change, l’abonnement internet de l’internaute sera suspendu de 3 mois à un an…

C’est cette suspension qui est remise en cause par le Parlement européen qui risque bien de rendre caduque l’étape répressive de la  riposte graduée dès septembre prochain en séance plénière. Comme bon nombre d’associations de défense de consommateurs (UFC-Que Choisir,…) ou de citoyens (La Quadrature du Net,…), les députés européens considèrent la coupure d’internet disproportionnée dans la mesure où elle va à l’encontre des droits fondammentaux des citoyens.

Plus d’infos à la Source (2 min de lecture)

Lire aussi l’article de Vnunet.fr sur le Projet de loi (2 min de lecture)

L’Europe renonce peu à peu au téléphone fixe

Une enquête réalisée par la Commission Européenne sur 27 000 ménages répartis dans les 27 pays de l’U.E. révèle que 24% des foyers ont abandonné leur ligne de téléphone fixe au profit d’un ou plusieurs portables. En République tchèque, ce taux atteint 64%. Les nouveaux Etats membres sont bien plus concernés par le phénomène : en moyenne, 39% des ménages y ont laissé tombé le téléphone fixe; contre 20% dans les 15 premiers pays de l’Union Européenne.

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

L’Europe se prépare à lancer sa bibliothèque numérique consultable en ligne

Alors que les Assises du numérique ont commencé hier à Paris, Viviane Reding, Commissaire européen chargée des technologies de l’information, a annoncé le lancement pour novembre prochain du site Europeana qui permettra aux internautes de consulter les 2 millions d’oeuvres que l’Europe a numérisées ces 3 dernières années. Ces chiffres symbolisent de fort belle manière les prémices d’un projet soutenu par la France et sa Bibliothèque Nationale (BNF) et destiné à devenir un “espace européen de la connaissance”.

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

Vers le blocage des sites pédopornographiques

Nadine Morano, Secrétaire d’Etat à la Famille, a rencontré la semaine dernière les Fournisseurs d’accès à Internet (FAI) autour des dangers auxquels sont confrontés les plus jeunes internautes.

Plus de 50% des parents sont en effet inquiets de savoir que leur progéniture risque de “tomber” sur des contenus inappropriés en surfant sur le Net. 36% des 11-17 ans ont d’ailleurs déjà été confrontés à des images choquantes et traumatisantes. Mme Morano veut donc que tous les sites pédopornographiques et illégaux qui figureraient sur une liste noire établie par le Ministère de l’Intérieur soient interdits comme cela se fait en grande Bretagne, Suède et Norvège.

Le seul moyen aujourd’hui de se prémunir contre les sites pédopornographiques ou traumatisants, c’est d’utiliser un logiciel de contrôle parental; mais la majorité des parents néglige ce système. La Secrétaire d’Etat aimerait donc qu’un classement de ce type de logiciels soit affiché sur les lieux de vente et qu’un “label Famille” soit attribué aux meilleurs.

Enfin, Mme Morano va faire en sorte que les professeurs soient formés dès l’IUFM afin qu’ils puissent “éduquer leurs élèves aux nouvelles technologies”.

Plus d’infos dans l’interview que Nadine Morano a accordé au Figaro.

Les irrégularités des sites de voyage irritent Bruxelles

La Commission Européenne avertit à nouveau les sites internet des voyagistes : “Agissez sans tarder ou c’est nous qui agirons” a lancé la Commissaire Meglena Kuneva. Celle-ci est en effet préoccupée par les abus des sites de voyage : prix opaques voire mensongers (taxes d’aéroport non incluses,…), options facultatives présélectionnées (assurance, services,…), conditions générales de vente  abusives,…

Fin 2007, une étude avait révélé qu’en Europe, 50% des sites de vente de billets d’avion étaient ainsi en infraction avec la législation du commerce.

Depuis, si des efforts ont été constatés, le fait est que l’évolution est trop lente. La Commission Européenne menace donc de sévèrement légiférer si les autorités compétentes de chaque pays ne prend pas le problème à bras-le-corps dans les 12 mois qui viennent.

Plus d’infos et les chiffres à la Source (3 min de lecture)

Article du Journal du Net sur l’enquête de Bruxelles révélée en Novembre 2007

Publié dans e-commerce, Etude, Justice. Étiquettes : , , . Leave a Comment »

L’Europe veut brider les moteurs de recherche

Les autorités européennes viennent de voter un délai de 6 mois au-delà duquel les moteurs de recherche (Google, Yahoo!, Live Search, AOL…) doivent détruire les données personnelles collectées sur les internautes.

A ce jour, ce délai est de 13 mois chez Yahoo! et AOL, 18 mois chez Google et Microsoft

Ces données permettent de mieux cibler les campagnes publicitaires qui sont la source principale de revenus pour ces acteurs du Web. Hors de question pour Google et ses acolytes de renoncer aux traces que les internautes laissent sur la toile. C’est une véritable mine d’or…

C’est probablement un nouveau combat de titans qui commence. Procès fleuve, amende record à la “Microsoft”,… Le sujet fera certainement l’objet de prochains billets. A suivre donc.

Plus d’infos à la Source (2 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :