Les Netbook sauvent le marché des PC

En France, le marché des PC se porte moyennement. Les 2,846 millions de PC vendus entre juillet et septembre 2009 représentent une hausse de 1,9% par rapport à la même période en 2008. Mais ce taux était de 19% entre 2007 et 2008 !

Et ça aurait été bien pire si les Netbook, ces petits portables low-cost, ne se vendaient eux, comme des petits pains… Ils représentent désormais 20% des ventes de PC portables. Sans eux, toujours sur la même période, le marché des PC aurait baissé de 3%… En Europe de l’Ouest d’ailleurs, ce marché décline de 0,3% au 3ème trimestre 2009.

En France, c’est ACER qui domine le marché avec 25,8% de PDM; il est suivi de Hewlet-Packard (HP) et Dell qui connaît une chute des ventes de 11,2%. Asus puis Toshiba arrivent derrière.

Plus de chiffres à la Source (2 min de lecture)

L’Espagne offre des PC aux écoliers

A la rentrée 2009, les 420 000 élèves espagnols se trouvant en 5ème année du primaire recevront de la part du gouvernement un PC portable afin qu’ils se familiarisent avec l’outil informatique. Cet outil sera complété par l’arrivée dans les classes de tableaux digitaux.

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

En France, un projet similaire associant Ecoles rurales et Archos permettra à 5 000 établissements situés dans des communes de moins de 2 000 habitants d’équiper leurs élèves d’un Netbook.

Un Netbook français doit équiper nos écoliers

Les Netbook, ces fameux PC portables discount (à partir de 200€), connaissent toujours un grand succès. Ils conviennent parfaitement aux enfants (légers, robustes, petit clavier, portabilité,…) et le Minsitère de l’Education a décidé d’en équiper les écoliers. C’est la société française Archos, fabricant de lecteurs MP3 et vidéos, qui s’est chargé de la fabrication : écran 9 pouces, mémoire flash de 16 Go, Wifi, Webcam,…

Equipée du sytème d’exploitation Windows XP, la machine devrait trouver sa place dans 5 000 écoles situées en zone rurale (communes de moins de 2 000 habitants) où elle facilitera l’utilisation des nouvelles technologies tant dans les méthodes d’enseignement que dans les usages quotidiens de l’enfants.

D’autres infos à la Source (2 min de lecture)

Publié dans enfants, Matériel, Sociologie. Étiquettes : , , . 1 Comment »

Les Netbooks ont du succès mais…

J’ai déjà plusieurs fois parlé du « phénomène Netbook » sur ASLN (ici et ) car il consacre concrètement l’émergence des nouveaux usages liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC). 15 millions de ces machines à bas coût se sont écoulées dans le monde en 2008 et le cabinet d’études ABI Research prévoit déjà 35 millions de ventes en 2009 et 139 millions en 2013 !

Mais comme je l’expliquais en détails dans ce billet, avant d’acheter un Netbook, mieux vaut en connaître les avantages (prix, taille, poids, connectivité,…) et les inconvénients (puissance, taille du clavier, autonomie, ergonomie…) car sinon, c’est la déception assurée. C’est ce que semble confirmer le cabinet d’étude Biz360 qui, après avoir épluché 20 000 commentaires d’internautes laissés chez les cyber-marchands américains, déduit que le taux de satisfaction serait inférieur de 40% à celui des possesseurs de portable classique.

Plus d’infos aux Sources generation-nt.com (2 min de lecture) et numerama.com (1 min de lecture)

Publié dans Etude, Matériel. Étiquettes : , , . Leave a Comment »

Netbook : pour ne pas être déçu…

La semaine dernière, j’ai rédigé un billet un peu critique sur les Netbook, ces PC discount ultra-portables. Je n’enlève rien de ce que j’ai dit mais en ces temps un peu difficiles, j’avoue qu’un PC à 300€ c’est tentant; alors j’imagine que le Père Noël en aura plein sa hotte. Autant bien choisir et c’est pour cela que le mini-dossier proposé par lemondeinformatique.fr est intéressant. L’article relève les mêmes défauts que ceux dont je  faisais part : écrans 7′ à proscrire, clavier à tester, manque de puissance,… A l’heure du choix, mieux vaut savoir ce que l’on veut en faire. Lemondeinformatique.fr termine avec une sélection de netbooks allant de 349€ à 599€.

Publié dans Etude, Matériel. Étiquettes : , , . 3 Comments »

Faut-il craquer pour un netbook ?

J’en ai parlé plusieurs fois sur ASLN, les mini PC dits aussi Netbook sont en train d’envahir le marché informatique. Ils sont très peu emcombrants, très bon marché (à partir de 200€) et répondent ainsi à plusieurs besoins : l’étudiant fauché qui a besoin d’un accès à internet, la famille qui désire un second voire un 3ème PC, un enfant qui désire faire ses premiers pas sur le net, etc. Bref, ce produit discount et mobile, au départ destiné aux marchés émergents et aux enfants, cartonne en Europe et en Amérique du Nord, touchant tous ceux qui n’ont pas les moyens de mettre 800 ou 900€ dans un portable ! Disponible en France depuis 1 an, cette nouvelle race de Notebook est assez mal représentée dans les circuits de distribution traditionnels (Fnac, Darty,…) mais les cyber-marchands les proposent par dizaines. C’est vrai qu’un PC à 200 ou 300€ c’est tentant. Il faut ajouter qu’au premier abord, ces appareils sont plutôt jolis, ce qui me paraît essentiel; on est très loin des portables IBM au look années 80 encore dans les rayons en 2004 (Lenovo a racheté la branche PC d’IBM cette année-là). Leur robe se pare de couleurs typées et de revêtements nacrés… de vrais accessoires de mode ! Ils sont ultra-légers et donc très mobiles. Mais cela ne suffit pas.

Plusieurs défauts, pour certains rédhibitoires, caractérisent les Netbook. Certes, ils sont dans l’ensemble séduisants mais leur clavier n’inspirent pas confiance. Ils sont de mauvaise qualité (touches instables, plastiques bas de gamme,…) et sur les plus petits modèles, ils sont quasiment inutilisables, les touches étant trop petites… Idem pour les écrans qui, en-dessous de 9 pouces, sont très limités en terme de surface d’affichage. Surfer sur le Net avec un affichage d’une dizaine de lignes de texte, c’est assez insupportable car « scroller » (faire défiler) sans arrêt ses pages à l’aide des trackpad proposés sur les netbook n’est pas très agréable au-delà de quelques minutes… Oublions donc les 7 pouces… et même les 9′ !

Les netbook plus grands (10 ou 11′) sont plus confortables; Affichage et ergonomie du clavier sont meilleurs. Ils sont plus chers. Certains dépassant les 600€ pour atteindre le tarif des portables traditionnels d’entrée de gamme ! Mais pour avoir une machine qui tienne la route, mieux vaut privilégier certains points qui, forcément, font grimper la note : La RAM (la quoi ?). Croncrètement, si vous voulez pouvoir garder 2 ou 3 applications ouvertes simultanément (mail + navigateur internet + éditeur de texte par exemple), mieux vaut éviter les appareils affichant 256MB (Mo) de mémoire Ram et privilégier 1GB (Go) ou plus. Il faut ajouter qu’un PC qui tourne sous Windows demande beaucoup plus de ressources que s’il est équipé de Linux.

Mieux vaut également fuir les modèles équipés de Windows Vista. Déjà que ça ne marche pas bien sur des PC équipés de super processeurs, autant dire que sur un netbook, c’est du suicide ! Privilégier Windows XP ou Linux pour ceux que cela ne rebute pas. L’OS libre n’est pas des plus sexy mais il est gratuit, fait baisser la note et autorise l’ultra-portable à se comporter sans trop de lenteurs. Les mini-PC ne sont pourtant pas défavorisés côté processeur. Mais voilà, c’est quand même du discount (un PC ne se résume pas à un processeur) et les habitudes qu’on a prises sur notre PC (Plusieurs onglets ouverts dans le navigateur internet, chatter sur le net tout en gardant le mail lancé et l’anti-virus en tâche de fond…) ne sont pas forcément compatibles avec ces machines premier-prix ? Le pire c’est qu’INTEL qui fournit la plupart des processeurs de ces PC mobiles se dit assez déçu par l’intéret limité des Netbook ! Le vice-président d’Intel, Stu Pann, chargé des ventes et du marketing a déclaré qu’utiliser un notebook de 10 pouces, ça va une heure mais pas plus… Quant à AMD, concurrent direct d’Intel, il n’a pas pris la peine de se lancer sur le marché des Netbook, trouvant leur taille trop réduite et leurs performances décevantes ! Les retours d’expériences utilisateurs sont pour l’instant trop négatives d’après Bahr Mahony, Directeur marketing chez AMD.

Alors que faut-il faire ? Attendre que tout ça s’améliore ? Le problème c’est qu’en informatique, avec ce raisonnement, on peut attendre toute sa vie…Le mieux est de tester le truc ou du moins de se rendre dans un magasin pour prendre conscience de sa réalité physique (taille du clavier, scrolling, qualité de l’écran,…). Quant au retour d’expérience,  traîner sur les forums et les sites de tests dont le Net regorge ne sera pas vain. Le budget sera évidemment un facteur déterminant. Certes, les coûts de fabrication d’un PC aussi mini soit-il, ont bien baissé mais il ne faut pas rêver. Moins de 300€ pour un notebook (PC portable) c’est très bas et il ne peut pas y avoir de miracle. Depuis quelques semaines, les fabricants (Dell,Samsung, Asus,…) proposent des netbook plus puissants et… beaucoup plus chers. Un netbook à 900€ ? Pourquoi pas, mais on s’éloigne du concept même du PC à bas prix qui faisait l’identité du Netbook.

Si le facteur financier est secondaire dans votre choix, je ne peux que vous encourager à porter votre attention sur ce qui est peut-être l’avenir du Netbook, PC ultra-portable essentiellement destiné à accéder à internet sans fil pour le travail ou pour le fun : vos données sont en ligne (dossiers pro, photos, musique,…), il n’y a presque rien sur le disque dur du PC; vos logiciels sont eux aussi distants (Google apps, Zoho, webmail,…). Cet ultra-portable n’est pas petit, il est fin : écran de 13 pouces, moins de 2cm d’épaisseur, 1,3kg, clavier super confortable,… Son prix : 1 699 à 2 299€ (oui oui je sais). Son nom : MacBook Air. Apple est sans doute sur LA bonne piste de l’ultra-portabilité : disque dur SSD (120 Go tout de même) pour une meilleure robustesse et une meilleure autonomie, pas de lecteur optique parce que les galettes c’est fini, tout se fait sur le réseau en Wifi : stockage, achat et mise à jour de logiciel,… Résultat, un appareil ultra-fin et léger. Prenez-le en main et vous aurez le déclic : performances, ultra-portabilité, confort d’utilisation,… AMD travaille d’ailleurs sur des projets similaires, l’objectif du fondeur étant de proposer le même type d’expérience pour un tarif plus… terrestre.

 

Un netbook + accès à internet pour 40€/mois

 

Le Medion Akoya mini, déjà distribué par Orange pourrait être associé à loffre étudiante

Le Medion Akoya mini, déjà distribué par Orange, pourrait être associé à l'offre étudiante

Décidément, les étudiants intéressent vraiment les fabricants de solutions informatiques (logicielles et matérielles) et les fournisseurs de service qui leur sont naturellement associés. Après Apple et ses offres « back to school », Microsoft et son Office Intégral à 52€, c’est Orange qui parle aux étudiants, ces jeunes clients qu’il faut séduire et capter avant qu’un autre le fasse. L’offre se compose ici d’un Netbook (mini PC portable low cost de 7 à 10′ qui permet de faire de la bureautique, de naviguer sur le Net, relever ou rédiger des mails, chatter, bloguer,… de façon assez confortable) et d’une clé 3G+ permettant de se connecter sur internet via le réseau mobile. le débit offert est de 3,6Mbs ce qui est suffisant pour naviguer et relever ses mails, mais on est loin des 7,2Mbs de l’offre professionnelle du même opérateur. Ce « pack » ne sera disponible qu’à partir du 15 janvier prochain (3 ou 4 mois après la rentrée selon la filière ! Dommage…). Pas de précision sur le modèle de Netbook « offert » mais si vous possédez déjà votre ordinateur portable, Orange vous rembourse 200€ sur présentation d’un ticket justifiant de l’achat d’un PC portable neuf.

Une bonne et une mauvaise nouvelle complètent par ailleurs le tableau. La mauvaise : le volume de données téléchargées est limité à 1Go mensuel. Ca suffit pour consulter ses mails, naviguer sur le Net, etc mais il faudra éviter le téléchargement de fichiers lourds (musique, vidéo, photos,…). La bonne : La clé 3G+ est compatible avec Windows XP, Vista et Mac OS X. Donc vous pouvez acheter un MacBook remisé réservé aux étudiants (144€ d’économie max pour l’achat d’un Mac seul), vous faire rembourser 200€ par Orange et profiter de l’accès à internet pour 40€/mois.

L’offre est assez intéressante car quel que soit l’opérateur, Orange, SFR ou Bouygues, les forfaits internet mobile sont toujours limités en temps et/ou en volume de données. Chez SFR par exemple, l’abonnement Clé 3G+ avec 1Go de données autorisées revient à 49€/mois avec un engagement de 24 mois. Les même conditions sont offertes chez Bouygues pour 44,90€/mois. 50€/mois chez Orange avec un volume de données limité à 500 Mo. L’offre étudiante est d’autant plus intéressante qu’Orange offre un Netbook qui répond correctement aux besoins et contraintes du « djeuns » qui veut surfer librement à la Fac…

Enfin, pour les possesseurs d’iPhone qui paient déjà 49€/mois chez Orange, il est possible d’acquérir une clé 3G+ pour 29€ (clé distribuée par l’opérateur) et d’y insérer sa carte SIM. Cette astuce financièrement intéressante oblige cependant à transférer sa carte d’un appareil à l’autre. A réserver donc aux connexions occasionnelles…

Source (1 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :