Pomplamoose reprend Lady Gaga et Beyoncé

J’imagine que vous avez à un moment ou un autre entendu parler du clip de Lady Gaga et Beyoncé récemment mis en ligne sur YouTube (video ci-dessous). La vidéo fait un carton (plus de 20 millions de vues en 1 semaine !) et les tabloïds se délectent des chamailleries de stars qui en ont découlées (Beyoncé n’apparaît qu’à partir de la 4ème minute : un rôle de faire-valoir assez peu apprécié de la chanteuse).

Le titre, Telephone, a déjà été repris, et de belle manière, par un duo original déjà évoqué dans ces pages : Pomplamoose. Le groupe spécialisé dans la VideoSong (clip dans lequel on voit tout ce qu’on entend et où l’on entend tout ce qu’on voit) vit de sa musique sans maison de disque et a d’ailleurs déjà refusé plusieurs offres de contrats.

Je suis fan de leurs vidéos, de leurs voix, de leur musique et vous propose donc de découvrir leur reprise de Telephone : Exit l’ambiance TarantinOliverStonienne du clip de 9 minutes original. Exit également, les tenues et postures lesbo-Gagaiennes des personnages. Place à l’intimité de 2 interprètes bourrés de talents qui s’éclatent dans leur appart-studio.

Pour ceux auquel le clip original aurait échappé :

France : moins d’appels téléphoniques mais plus de SMS

Les français téléphonent moins : fixe et mobile confondus, au second trimestre 2009, le nombres de minutes téléphonées a baissé de 1,9% par rapport à la même période en 2008.

Les appels à destination des renseignements téléphoniques connaissent eux une chute bien plus sérieuse, d’autant qu’elle est ininterrompue depuis 2 ans : 15% de baisse entre le second trimestre 2009 et celui de 2008.

La consommation de SMS est en revanche au beau fixe avec un quasi-doublement des envois de mini-messages (+88%). L’explosion des forfaits incluant plusieurs dizaines de SMS ou le SMS illimité n’est évidemment pas pour rien dans cette évolution. Selon l’ARCEP (régulateur des télécom), qui a mené cette étude, la facture mensuelle du mobile a en moyenne baissé de 2,5% passant à 26,90€ HT.

Plus de chiffres à la Source (2 min de lecture)

France : 27% des mobiles sont désormais tactiles

C’est une étude du cabinet Gfk qui le révèle cette semaine.  Cette tendance favorise largement les changements d’usages qui caractérisent la téléphonie mobile : L’écran tactile, large et correctement défini, permet un surf quotidien sur le Net mais pas seulement. Il permet de télécharger confortablement des contenus multimédias qui connaissent déjà un grand succès : musique, jeux, podcast vidéo, etc. Selon Gfk, « La pénétration de ces usages avancés dépend aussi significativement de la marque du téléphone possédé ». Là on peut dire merci à l’iPhone qui a clairement imposé les exigences techniques et ergonomiques auxquelles un smartphone digne de naviguer sur le Web devait répondre. LG, Samsung, HTC,… tous les géants de l’électronique grand public ont emboîté le pas d’Apple avec plus ou moins de réussite. Cette « réussite » associée au fort développement des réseaux sans fil (3G, 3G+, Wifi) et à l’explosion des contenus appropriés (météo, infos, sport, bandes-annonces, jeux, musique,…) devrait dans l’avenir représenter un beau relais de croissance pour les éditeurs et fournisseurs de tous horizons.

L’internet mobile va jouer un rôle de plus en plus important dans l’économie numérique. Les 3 grands opérateurs mobiles français (SFR, Orange, Bouygues Télécom) viennent d’ailleurs de se mettre d’accord dans le choix des outils qui serviront à mesurer quantitativement et qualitativement  l’audience des sites visités à partir de terminaux mobiles : ceux de Médiamétrie. Cette mesure d’audience permettra aux éditeurs et annonceurs d’améliorer et développer leur stratégie en ligne vis à vis des mobinautes. Médiamétrie est déjà connue pour fournir ce genre de service aux chaînes de TV. Grâce à elle en effet, chaque chaîne connaît son audience au jour le jour. Mais alors qu’en télé, l’audience est essentiellement calculée par l’extrapolation de mesures réalisées sur un panel représentatif de la population française, pour internet, les chiffres seront issus de l’observation et l’interprétation des connexions réelles de tous les mobinautes.

Source (1 min de lecture)

Plus d’infos sur les mesures d’audience de l’internet mobile dans cet article du point.fr (2 min de lecture)

L’homme et son mobile de + en + inséparables

Une étude américaine de Knowledge Networks réalisée entre 2002 et 2008 révèle qu’aujourd’hui, 60% des possesseurs de téléphone mobile gardent leur appareil sur eux en permanance. Ce taux n’était que de 41% en 2002. Autre chiffre intéressant : ceux qui ne gardaient leur mobile que lorsqu’ils attendaient un appel sont en voie de disparition passant de 20% à… 4%. 

Le portable est de plus en plus riche en fonctions : photos, vidéo, musique, mails, accès à internet, etc. Il devient donc logiquement l’appareil mobile par excellence. La jeune génération (13-29 ans) envoie une moyenne de 20 sms par jour et déclare à 61% que plus son mobile a de fonctions mieux c’est. Cependant, le nombre de personnes utilisant internet sur son mobile est encore assez faible : 13% des sondés. 

Mais le téléphone reste tout de même un bon moyen d’appeler un contact : 32% des sondés déclarent appeler systématiquement ou souvent un ami ou un membre de leur famille pour obtenir une « aide à la décision » lors d’un achat. Ce taux grimpe à 45% chez les 18-34 ans !

Plus d’infos à la Source (anglais/4 min de lecture)

L’Europe renonce peu à peu au téléphone fixe

Une enquête réalisée par la Commission Européenne sur 27 000 ménages répartis dans les 27 pays de l’U.E. révèle que 24% des foyers ont abandonné leur ligne de téléphone fixe au profit d’un ou plusieurs portables. En République tchèque, ce taux atteint 64%. Les nouveaux Etats membres sont bien plus concernés par le phénomène : en moyenne, 39% des ménages y ont laissé tombé le téléphone fixe; contre 20% dans les 15 premiers pays de l’Union Européenne.

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

La technologie contre l’absentéisme

A la rentrée scolaire prochaine, toutes les écoles québécoises qui le désirent pourront adopter un système de téléphonie automatisé qui prévient les parents en cas d’absence de leur enfant : «À partir du moment où les absences auront été enregistrées au dossier de l’élève, un système de téléphonie numérique s’enclenchera pour appeler les parents» a expliqué Bernard Letourneau, PDG de GRICS, la société qui fournit la technologie.

Si la solution technique soulage sensiblement le service administratif de l’établissement, de petits malins sont déjà en train d’imaginer les moyens de leurrer le système (répondre eux-même à l’appel, effacer le message sur le répondeur,…)

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

On nous volerait ?…

Malgré un matraquage publicitaire en règle, les nouveaux numéros de renseignements, 118 000, 118 218, 118 712,… n’ont pas résisté à la qualité des services gratuits du Web.

Et bien que les tarifs des renseignements téléphoniques aient explosé (+25% depuis la fin du monopole du 12 de France Telecom), le Chiffre d’affaire du secteur est passé de 300 millions € en 2004 à 160 millions € en 2007…

Article et analyse intéressantes à la Source

%d blogueurs aiment cette page :