Pierre Billon revient grâce au Web

1984, Pierre Billon, ancien de l’équipe de Johnny Hallyday, écrit et interprète ce morceau anthologique des années 80 : La bamba triste. 3 minutes de bonheur qui s’expliquent par la conjoncture d’éléments comico-nostalgiques : une mélodie entêtante, une tenue improbable et un clip inoubliable.

Une vidéo récemment postée sur Dailymotion permet à Pierre Billon de détailler le contexte qui l’a conduit à composer cette chanson. Le recul du mec sur son travail est un modèle d’humilité. Bravo !

Allez, la version unplugged pour ceux qui en veulent encore :

Les paroles ont toutes, selon son auteur,  un sens précis contrairement à ce que l’on pourrait penser à la 1ère écoute !

J’me sens, comme une Bamba triste, Comme une Marseillaise en mineur jouée par un flûtiste autodidacte, sans tact. Comme un producteur gros cigare qui lit le score à l’envers, et en plus qui a perdu son chien policier celui qui lui touche le pied chaque fois que c’est le premier temps.

J’me sens comme un publiciste à Range Loden qui se dit plutôt mourir que Pluto Mickey. J’me sens comme un clip muet, où les seuls mots intelligents viennent d’un académicien qui dit « je flippe, je flashe, je suis cool et j’ai les moules ainsi que les boules maman »

J’me sens comme un vendeur d’instruments de musique auquel on vient de rapporter une guitare parce qu’elle sonne pas comme celle de Van Halen J’me sens comme les 4 saisons de Vivaldi apres un compte donné très fort et en Allemand « ein zwei drei vier »

Trouvé sur www.vinvin.org

D’autres infos sur Slate.fr

Pomplamoose reprend Lady Gaga et Beyoncé

J’imagine que vous avez à un moment ou un autre entendu parler du clip de Lady Gaga et Beyoncé récemment mis en ligne sur YouTube (video ci-dessous). La vidéo fait un carton (plus de 20 millions de vues en 1 semaine !) et les tabloïds se délectent des chamailleries de stars qui en ont découlées (Beyoncé n’apparaît qu’à partir de la 4ème minute : un rôle de faire-valoir assez peu apprécié de la chanteuse).

Le titre, Telephone, a déjà été repris, et de belle manière, par un duo original déjà évoqué dans ces pages : Pomplamoose. Le groupe spécialisé dans la VideoSong (clip dans lequel on voit tout ce qu’on entend et où l’on entend tout ce qu’on voit) vit de sa musique sans maison de disque et a d’ailleurs déjà refusé plusieurs offres de contrats.

Je suis fan de leurs vidéos, de leurs voix, de leur musique et vous propose donc de découvrir leur reprise de Telephone : Exit l’ambiance TarantinOliverStonienne du clip de 9 minutes original. Exit également, les tenues et postures lesbo-Gagaiennes des personnages. Place à l’intimité de 2 interprètes bourrés de talents qui s’éclatent dans leur appart-studio.

Pour ceux auquel le clip original aurait échappé :

Une vidéo amateur scotche Hollywood !

C’est l’un des miracles d’internet : Tous secteurs confondus, les barrières financières tombent les unes après les autres. Chacun peut prétendre écrire un livre l’éditer et le vendre, créer sa boutique  et cibler des clients dans le monde entier, composer professionnellement sa musique et la distribuer, réaliser un film et créer l’événement cinématographique de l’année, etc. Les moyens de création, production, distribution, marketing ont atteint un tel niveau d’accessibilité que ce soit en terme financier ou technique, que la réalisation d’un projet, artistique ou pas est désormais à la portée du plus grand nombre. Les talents n’ont plus qu’à s’exprimer.

Et Federico Alvarez, réalisateur uruguayen de clip, ne s’est pas gêné. Avec 300$ de budget, un talent certain pour les effets visuels et plusieurs mois de travail devant son ordinateur, l’homme a réalisé 5 minutes de vidéo qui ont littéralement scotché les producteurs d’Hollywood.

« Nous avons loué un autobus pour transporter 50 personnes à travers la ville. On les faisait descendre, ils couraient partout. On a mis ça dans l’ordinateur et on a tout arrangé ». Raconte M. Alavarez qui avait réalisé ces images pour un clip de  « Snake », un groupe local de Rock. « Début 2007, nous avons mis sur internet une première ébauche mais il ne s’est rien passé ». Précise le réalisateur. Mais la nouvelle version, elle, a fait mouche ! Engagé par Ghost House, la maison de production de Sam Raimi (Evil Dead, Spiderman 1, 2, 3, 4), Federico Alvarez dispose désormais de 30 millions de dollars pour tourner son premier long-métrage !

Suivent donc : le film « Ataque de Panico » et pour les plus curieux, le clip de Snake.

Ataque de Panico

Clip de Snake

Toute l’histoire à la Source (3 min de lecture)

Cet « expérience » me rappelle une vidéo amateur qui mettait elle aussi de façon très (trop ?) crédible une invasion de notre planète par des vaisseaux spatiaux pour certains très identifiés ! Cette vidéo se prêtait d’ailleurs parfaitement à la réflexion suivante : Le culte de l’amateur, encouragé et entretenu par l’industrie informatique, internet et les nouvelles technologies, peut-il se retourner contre nous ? Un billet à l’époque illustré notamment par cette vidéo :

AC/DC n’aime pas les Directeurs informatiques

Dans de nombreuses entreprises (j’en connais…) l’accès à internet est limité de façon à ce que certains n’abusent pas de cette porte ouverte sur le monde de l’entertainment. Oui oui, y’en a qui exagèrent ! Et ça télécharge Dr House sur The Pirate Bay pendant la nuit, et ça échange des mp3, et ça écoute Deezer en « travaillant » et ça joue au casino en ligne entre 12h00 et…16h30 ! Mais c’est que ça téléphonerait sur Skype si on laissait faire !! Alors les Directeurs informatiques sont là; à coup de Firewall et autre bridage administrateur, ils préservent les ressources humaines de leur dirigeant et une bande passante précieuse, loin d’être gratuite et censée servir à autre chose que divertir… Avec une sécurité bien ficelée, impossible de télécharger un mp3, visionner une vidéo sur YouTube ou buller sur Tf1.fr ! C’est sans compter sur l’imagination et la stratégie marketing d’AC/DC qui offre « généreusement » le 1er single de son dernier album. « Rock N Roll Train » est en effet téléchargeable par tous car la version du clip dont il s’agit ici a été réalisée sous Excel !!

Si vous voulez essayer : 


 

Si vous n’avez pas Excel, vous pouvez avoir une idée de ce à quoi tout cela ressemble en regardant la vidéo de démo.

Publié dans buzz, Musique. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Une autre façon de le dire…

Sur ASLN, je propose modestement à tous ceux que ça intéresse de découvrir comment le monde change et comment internet et les nouvelles technos modifient nos valeurs. Mais moi j’ai 35 ans et j’ai beau passer des heures avec des ados histoire de mieux comprendre leurs nouveaux usages, mes mots ont 35 ans. Alors je discute, interroge, lis, étudie… et je me rends compte qu’il ne faut pas nécessairement avoir plus de 40 ans pour avoir « du mal à suivre le changement ». La jeune génération voit bien elle aussi que le monde change vite, très vite. Le rappeur OrelSan se charge de nous le faire comprendre avec ses mots de moins de 35 ans. Réactionnaires les jeunes ?

 

Publié dans Musique, Sociologie, vidéo. Étiquettes : , , . Leave a Comment »

Le monde informatique inspire les artistes

 

Le monde de l’informatique inspire de nombreux artistes et c’est parfois très réussi. Depuis quelques temps, des performances musicales sont venues alimenter la “guerre” qui oppose Microsoft à Apple. Des milliers de technophiles ont écouté ce morceau uniquement composé des sons utilisés par l’interface Windows 98 et XP (très réussi). Une version Apple est logiquement apparue (moins réussie à mon goût). La vidéo présentée ici est différente; il s’agit du clip d’une chanson entièrement réalisé à travers les interfaces de Tiger et Leopard, les 2 derniers OS d’Apple. Quel boulot ! Le résultat est réellement fantastique.

Je ne peux évidemment pas m’empêcher de vous encourager à découvrir sa version Windows; elle est… comment dire… plus courte… mais vaut le coup d’oeil (jusqu’au bout).

Publié dans Apple, buzz, Histoire, Musique, vidéo. Étiquettes : , , . Leave a Comment »
%d blogueurs aiment cette page :