Avec TheFriendmail, allez sur Facebook même si votre Boss en a bloqué l’accès…

Pas besoin de statistiques ou d’étude approfondie pour savoir que Facebook est devenue l’une des activités préférées des internautes (quelques chiffres ici et puis). Cela n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes aux employeurs qui ont l’impression que le réseau social, particulièrement chronophage (1), pille le temps de travail de leurs employés.

Bref, certaines entreprises n’y vont pas par 4 chemins : impossible de se connecter à FB depuis le PC du bureau ! Un système qui risque d’être de moins en moins efficace si on considère que l’accès à Facebook peut se faire depuis un smartphone en 3G (internet mobile) et que le smartphone justement équipera bientôt (disons dans 3 ans) la totalité des français.

Mais pour ceux qui n’ont pas encore ce fameux téléphone intelligent (iPhone, Blackberry,…), une application bien sournoise est désormais disponible : The Friend Mail. Y ouvrir un compte (gratuit) permet à n’importe qui d’intéragir avec sa page facebook (éditer son statut, voir ses news, partager un lien ou une photo,…) simplement à travers des mails ! Bref, un facebook ultra-discret : chaque action correspond à un simple mail…

(1) un membre Facebook passe en moyenne 23,3 heures chaque mois sur le réseau social

Essayer TheFriendMail

Publicités

Medias sociaux : plus d’utilisatrices que d’utilisateurs

Une étude américaine s’est penchée sur les habitudes « sociales » des internautes aux Etats-Unis. Rien de spectaculaire dans les résultats : les internautes y partagent leurs infos, leurs trouvailles, ils y gardent le contact avec leurs proches, etc. Les 18-34 ans sont les plus friands de médias sociaux : 82% d’entre eux contribuent à créer des contenus (partage de vidéos ou d’articles, écriture de commentaires, discussion…). Nous ne seront pas surpris que certains avouent laisser Facebook connecté 24h/24. Un bon signe pour le plus gros réseau social du monde qui, dans un futur pas si lointain, servira certainement de page d’accueil à tout internaute digne de ce nom…

L’originalité de cette étude menée par Netpop Research, la voici : sur les 1 253 internautes interrogés, les plus gros contributeurs sur les réseaux sociaux sont…les femmes. 78% d’entre elles utilisent les médias sociaux contre 66% chez les hommes. Sans surprise, ce sont les femmes trentenaires qui sont le plus utilisatrices de ce genre de service (Facebook, Twitter, Youtube, Tumblr,…)

Bon, tout ça c’est aux Etats-Unis mais gageons qu’il n’y a pas une grande différence avec les petites françaises…

Plus d’infos à la Source (anglais/ 3 min de lecture)

Les internautes consacrent 22% de leur temps aux réseaux sociaux

En Avril dernier, le Cabinet Nielsen a étudié le comportement des internautes dans 9 pays : Etats-Unis, Royaume-Unis, Italie, Espagne, France, Allemagne, Suisse, Brésil et Australie.

Les blogs et Facebook cartonnent.

En Avril et en moyenne, les internautes ont passé 6 heures sur Facebook et 6 autres heures sur des blogs. les 3/4 des internautes se sont ainsi rendus sur des blogs ou des réseaux sociaux. C’est la 1ère fois selon Nielsen que ce taux atteint ce niveau. Les australiens et américains sont les plus fans de blogs avec respectivement 7h19 et 6h35 dédiées à leur fréquentation. Sur le mois d’avril, les français ont eux passé 4h10 en moyenne sur ce type de sites. Le temps consacré aux blogs a en moyenne bondi de 66% en un an !

Facebook s’est accaparé les français pendant 4h33, les australiens 7h45, les américains 6h43 et les japonais… 30 minutes seulement. Facebook, ne connaît le même succès partout. Au Brésil, par exemple, le réseau social Orkut attire 86% des internautes !

Enfin, l’étude rapporte également que Youtube a attiré les internautes durant 57 minutes. Google, 1h21 et Wikipédia, l’encyclopédie communautaire libre et gratuite, s’est accaparée les internautes pendant 13 minutes.

D’autres chiffres à la Source (1 min de lecture).

Les résultats de l’étude sur le blog de Nielsen (anglais)

Etats-Unis : internet n’empêche pas le bon voisinage

Voilà une nouvelle étude qui rassurera peut-être les adeptes d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

Le Pew research Center s’est penché sur les relations de voisinage aux Etats-Unis. Et il en ressort que les internautes sont plus à l’écoute de leur voisinage que la moyenne des américains : « 28% des américains sont inscrits à des alertes sur des problèmes locaux  (état du trafic, événements à l’école, météo, alerte de la police) via courriel ou textos » rapporte le site Technaute.cyberpresse.ca. Ce taux n’est que de 22% chez les américains en général.

L’étude révèle en outre que 46% des américains discutent en face à face de problèmes ou événements de voisinage. Ce résultat fait de la relation physique le moyen le plus courant de parler avec ses voisins de l’actualité du quartier.

Cela n’empêche pas les américains d’être friands des nouveaux outils et usages : 11% lisent un blog traitant des questions de voisinage.

Plus de chiffres à la Source (2 min de lecture)

L’étude complète (anglais)

Cette étude m’en rappelle une autre menée, elle, par l’Université de Pennsylvanie en 2009. J’en parlais dans ce billet. Elle révélait entre autre que contrairement à ce qu’on croit « Les utilisateurs d’Internet, de réseaux de socialisation comme Facebook, ou de téléphones portables ont en fait des contacts sociaux plus nombreux, plus ouverts et plus diversifiés que ceux qui ignorent les nouvelles technologies. »

Ainsi, il en ressortait que si 55% des internautes américains discutent de sujet importants avec d’autres personnes que des membres de leur famille, ce taux n’atteint que 45% chez les américains en général. l’Université de Pennsylvanie affirmait en revanche que la fréquentation d’un réseau social (Facebook, MySpace,…) réduit les interactions avec les voisins… Alors, subtilité ou contradiction ?

Lire aussi : Internet et les réseaux sociaux n’isolent pas les américains mais diminuent les interactions entre voisins

Facebook : Une maman retrouve ses enfants kidnappés

Plusieurs fois ici, j’ai parlé des traces que chacun laisse sur le Net et en particulier sur les réseaux sociaux. Des traces qu’il est préférables de contrôler histoire de ne pas faire face un jour à des contenus dévalorisants qu’un recruteur aura retrouvés en quelques clics.

Ce sont ces fameuses traces qui ont permis à une maman américaine de retrouver ses enfants pourtant kidnappés par leur père 15 ans auparavant. Les bambins avaient 2 et 3 ans lors de leur enlèvement mais aujourd’hui ils sont ados et… présents sur Facebook !

Le père a été arrêté et inculpé pour kidnapping et violation des droits de garde des enfants.

Plus de détails à la Source (1 min de lecture)

Rebelote : une serveuse est licenciée à cause de Facebook

Ca se passe aux Etats-Unis, en Caroline du Nord, mais l’histoire aurait très bien pu arriver en France : Une serveuse de pizzeria a été licenciée pour avoir tenu des propos désobligeants envers son entreprise et ses clients. Sur sa page Facebook, Ashley Johnson, 22 ans, a en effet traité un client de radin parce que celui-ci ne lui aurait pas laissé un pourboire assez important. Le problème c’est que la serveuse a cité le nom du resto dégradant du même coup la réputation de ce dernier ! La jeune femme s’est excusée mais le mal est fait. Virée !

Cette histoire n’est pas très originale. ce n’est pas la 1ère du genre et ce ne sera pas la dernière. Des photos compromettantes partagées sur Facebook qui entraînent le non-paiement d’une police d’assurance à la réceptionniste licenciée pour une chronique diffusée sur le Net, les limites de la liberté d’expression sur la Toile sont parfois floues ou méconnues. Je revenais d’ailleurs sur ce sujet il y a 2 jours à peine…

Source

Les sites français les plus visités sont… américains !

Qu’on se le dise… les américains dominent ce domaine qui nous tient tant à coeur : le Web. Le Cabinet Hitwise publie le top 10 des sites les plus fréquentés en France; et le résultat est sans appel :

Google, Facebook, Microsoft et YouTube trustent 60% des places disponibles sur ce podium. Les 4 premières places étant 100% américaines… Google est toujours archi-dominant sur le marché des moteurs de recherche avec 67% de PDM dans le monde; même si le géant de Mountain View a perdu quelques dixièmes de points ces derniers mois à la faveur de Bing (moteur de recherche de Microsoft) notamment.

Il est intéressant de voir que Facebook n’est plus si loin de la part de Google. Ce dernier s’approprie 10,38% des visites mais Facebook est « déjà » à 6,83%. Facebook, nouveau concurrent de Google ? De Google news (agrégateur d’informations) en tout cas ! Selon HitWise en effet, aux Etats-Unis, Facebook génèrerait 3 fois plus de visites vers les sites de News que Google News ! Concrètement : vous aimez les infos du Figaro et avez une page Facebook ? C’est simple : abonnez-vous gratuitement à la Fan page du Figaro sur Facebbook. Désormais, dans le fil d’actualité de votre mur, s’inscriront toutes les news du journal… Une nouvelle manière d’accéder à l’information. Pour garder l’exemple du Figaro, il y a plus d’abonnés à la fan page du journal qu’à son flux RSS principal pourtant lui aussis gratuit !

Plus d’infos à la Source (2 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :