2 étudiants tricheurs se font piquer sur Facebook

Une Haute Ecole de Flandre, en Belgique, qui soupçonnait 2 étudiants de tricherie lors d’un examen , a pu confondre les 2 fraudeurs grâce aux échanges verbaux qu’ils ont tenus avant et après l’épreuve… sur leurs pages Facebook !

Ce qui est intéressant c’est que cette affaire touche des personnes qui font partie de ceux qu’on appelle les « Digital Natives » : cette génération née sous l’Ere internet qui donne l’impression de maîtriser les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Les ados maîtrisent parfaitement (en apparence ?) de nombreux outils, du clavier de PC à celui de leur mobile, des réseaux sociaux aux messageries instantanées mais dans leur insouciance et leur fougue, ils ignorent le côté obscur de la Force… Facebook (comme MySpace d’ailleurs) est un formidable outil de socialisation, un puissant espace identitaire où les plus jeunes vont pouvoir travailler et peaufiner leur image. C’est un lieu privé échappant à la surveillance des parents et encadrants… encore faut-il prendre quelques précautions : l’article belge ne dit pas comment l’organe chargé de litiges des examens a accédé aux fameuses pages Facebook mais si celles-ci n’étaient pas sécurisées (privatisées), n’importe qui peut y entrer. L’espace de liberté nécessaire à tout ado vole alors en éclats.

Source

Publicités

Faismesdevoirs.com va faire des étincelles !

La bombe est programmée pour le 5 mars prochain : à cette date sera lancé le site Faismesdevoirs.com qui permet aux élèves et étudiants de récupérer en quelques heures (24 à 72) le corrigé de leurs devoirs. ce sont des élèves des grandes Ecoles notamment qui s’y collent : Math, Histoire, Anglais, Physique, Chimie, SVT,… tout y passe ! Le service est… payant et le tarif dépend notamment du type (exercice, devoir,…) et de la longueur (- de 3 questions, + de 3 exercices,…) de l' »exercice ».

Alors bon, le site n’est censé proposer que des corrigés; l’élève est donc bien censé faire l’exercice avant mais la nature humaine est ce qu’elle est et rien n’empêche de faire l’exercice avec le corrigé sous les yeux, après tout, c’est plus facile…

Source (1 min de lecture)

On attend avec impatience la réaction de l’Education Nationale. Même si le phénomène n’est pas totalement nouveau; des sites (academon.fr, atheex.com,…) commercialisent en effet de nombreux travaux de philo, français, math, Histoire, etc, destinés aux étudiants pressés (feignants ?) et pas très honnêtes prêts à dépenser quelques dollars pour une dissertation, un mémoire ou une recherche “prêt à noter”.

De l’art du copier-coller chez l’étudiant

Les profs québécois sont actuellement préoccupés et il faut bien l’avouer, dépassés par la vente sur le Net de travaux scolaires et universitaires de toutes sortes. Certains sites comme academon.fr ou atheex.com commercialisent en effet de nombreux travaux de philo, français, math, Histoire, etc, destinés aux étudiants pressés (feignants ?) et pas très honnêtes prêts à dépenser quelques dollars pour une dissertation, un mémoire ou une recherche “prêt à noter”.

Plus d’infos à la Source (3 min de lecture)

Lire aussi l’expérience du Journal de Montréal qui a vendu 11 travaux à AcaDemon.ca.

Publié dans Libertés, Site, Sociologie. Étiquettes : , . Leave a Comment »
%d blogueurs aiment cette page :