Les américains aiment les vidéos

La semaine dernière, une étude menée par le Pew Research Center a révélé qu’aux Etats-Unis, plus de 70% des internautes regardent des vidéos en ligne. "Nous assistons à un essor de la vidéo en ligne, poussé à la fois par l’accès aux liaisons haut-débit, l’utilisation croissante des réseaux sociaux, et la popularité des sites de partage de vidéo", a commenté une chercheuse du Pew.

Depuis 2007, les vidéos humoristiques connaissent une popularité en forte croissance. Les vidéos éducatives, les programmes TV et les vidéos politiques ne sont cependant pas en reste.

Si les internautes consomment de la vidéo, ils sont aussi de plus en plus nombreux à en diffuser : 14% des internautes ont déclaré avoir mis en ligne des vidéos. Ce taux n’atteignait que 8% en 2007. Alors que par le passé, YouTube trustait la mise en ligne de contenus vidéos, le site de partage (propriété de Google) est désormais dépassé par… Facebook, utilisé par 52% des internautes qui diffusent leurs vidéos.

La moitié de ceux qui upload (action d’envoyer un contenu) des vidéos déclare ne prendre aucune mesure pour en limiter l’accès.

d’autres infos et chiffres à la Source (2 min de lecture)

Les camescopes sont au placard

Alors que le secteur battait des records de vente chaque année, depuis 2006, le marché des camescopes est en souffrance : -4,2% en 2008 et -7,4% prévus en 2009 sur le territoire français.

Plusieurs raisons sont avancées : Un prix de vente trop élevé par rapport à des appareils photos numériques (APN) aux capacités vidéos de plus en plus répandues et avancées. Idem pour les téléphones qui proposent tous des fonctions vidéos. certes, la qualité délivrée par les APN et téléphones est bien inférieure à celle d’un camescope mais ils sont moins chers, moins encombrants et répondent davantage aux nouveaux usages à savoir la prise de vue de courte durée (2 ou 3 minutes) et le partage plus ou moins immédiat* sur le Net via YouTube, Dailymotion ou Facebook.

Le camescope reste lui cantonné aux mariages, voyages et naissances.

D’autres infos dans l’article de lexpansion.fr (2 min de lecture)

*Certains appareils permettent un partage immédiat grâce à leur haute "connectivité" (Wifi, 3G), d’autres imposent un branchement sur le PC via un câble avant tout envoi sur la Toile.

Les internautes sont fous de vidéo !

L’étude Wave 4 de UM sur les médias sociaux révèle que la diffusion et le partage de vidéo est une activité phare sur internet. Plus fort que l’écriture ou la lecture de blogs, plus fort que les réseaux sociaux (Facebook, MySpace,…), plus fort que le partage de photo, le partage de vidéo est un sport international pratiqué par 83% des 625 millions d’internautes actifs (les 18-54 ans qui se connectent tous les jours ou tous les 2 jours soit un internaute sur 3 environ) dans le monde. Presque 2 tiers des internautes actifs ont créé un profil au sein d’un réseau social (facebook, MySpace, LinkedIn, Orkut,…) et le met régulièrement à jour. C’est d’ailleurs dans ce cadre que le partage de vidéo explose littéralement. Le fort développement du haut débit, la baisse des coûts de production (tout le monde peut faire une vidéo, il suffit d’un portable) et l’existence systématique de fonctions de partage (embed) inclus dans les vidéos postées sur YouTube, Dailymotion et autres sont évidemment à l’origine du phénomène.

Pour l’étude, 22 729 internautes actifs ont été interrogés de part le monde. Si vous voulez en savoir bien plus, consultez la présentation de Universal Mc Cann (en anglais mais accessible) :

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: