L’informatique, ça stresse…

Le Chief Marketing Officer Council, qui regroupe 5 000 responsables marketing dans le monde, révèle que 62% des 1 000 américains qu’il a interrogés sont « devenus anxieux après un problème avec leur ordinateur ». Pannes, ralentissements, problèmes de connexion,… autant de soucis qui ont déjà été pour 39% des sondés à l’origine de perte de temps et pour 21% une perte de données. Certains (7%) en ont même été traumatisés…

La quasi-totalité du panel (94%) s’est dit dépendant de sa machine tandis que 62% s’avouent très dépendants. Si près des 3 quarts des interrogés ont suspendu l’utilisation de leur PC durant l’année, pour 35% d’entre eux, cette interruption n’a pas dépasser une journée.

L’ensemble de ces « résultats » ne sont pas très surprenants et j’imagine que bien des lecteurs de ce billet doivent se retrouver dans ces statistiques.

Ces données me rappellent celle qui avaient été recueillies par le Solutions Research Group, toujours aux Etats-Unis. Cette étude, menée entre 2006 et 2008, avait mis le doigt sur l’angoisse de la déconnexion. Cette angoisse qui envahit une bonne part d’entre nous dès lors que l’on est privé de notre connexion au monde ou aux autres. J’en avait relevé les raisons dans ce billet.

D’autres infos à la Source (1 min de lecture)

Publicités

Gestion de crise : eBay en panne en plein boum des achats de Noël

Samedi, sur le site de vente aux enchères eBay, « un problème technique dû à une soudaine hausse des offres en ligne (…) » a empêché un certain nombres de recherches d’aboutir… Un incident plutôt gênant à quelques jours de Noël : la période est très importante pour tous les vendeurs, particuliers ou professionnels, de plus en plus nombreux à rejoindre eBay. En novembre 2009, le nombre d’articles en vente a crû de 33% par rapport à la même période l’année dernière ! 200 millions d’articles sont en ce moment indexés par le site d’enchères ! Le moment est d’autant plus crucial qu’aux Etats-Unis, les 5 jours qui précèdent la fête de Thanksgiving marquent le lancement des achats de Noël. [Aparté : En France, l’engouement pour l’e-commerce et l’utilisation de sites comme eBay, PriceMinister ou LeBonCoin se vérifiera dans les jours qui viennent. Le CyberMonday c’est d’ailleurs aujourd’hui : ce lundi marque le départ d’une période de promotions proposées par plus de 205 cyber-marchands.]

eBay s’est excusé et Lorrie Norrington, présidente des sites marchands d’eBay, s’est engagée à « évaluer l’impact économique » de cette panne ! Le site supprimera le coût de référencement des objets concernés par le bug et « dédommagera comme il faut les vendeurs ».

Une gestion de crise à 1 000 kilomètres de celle d’Orange confrontée depuis quelques jours à de gros problèmes de facturations astronomiques… Si Orange a mis plusieurs jours à réagir, il n’a fallu que quelques heures à eBay. Ce dernier s’est excusé auprès de ses utilisateurs, les a remerciés pour leur patience et a promis un dédommagement aux vendeurs ! Orange au contraire réagit tardivement, se soumet timidement aux exigences de l’ARCEP (gendarme des télécom), et reste très vague sur les modifications qu’elle mettra en place dans ses futurs abonnements… Je n’ai pas entendu Orange s’excuser sur 2 points au moins :

Son système d’alerte en cas de dépassement de forfait ne fonctionne pas ! L’opérateur s’est tout de même gaussé d’avoir envoyé un mail d’avertissement une fois que le compteur de l’abonné avait atteint… 12 000€ !

– Les conditions générales de ses contrats sont incompréhensibles. Les termes généralement utilisés restent extrêmement flous pour la plupart des consommateurs : forfait data, illimité, 3G, Wifi, Hotspot,…

Source sur eBay

Google ne peut plus cacher qu’il est vulnérable

Hier soir, le service de webmail de Google, connu  dans le monde entier sous le nom de Gmail a connu une énième panne. Presque 2 heures d’indisponibilité pour les quelques 80 millions de personnes qui utilisent quotidiennement ce service. Et je ne parle pas des entreprises qui elles paient cette solution !

Google s’est publiquement excusé mais il est temps que 2009 se termine pour eux car l’année a été parsemée de problèmes et pannes en tout genre. Une vraie série noire qui révèle une certaine vulnérabilité du géant de Mountain View et qui commence à soulever un certain nombre de questions quant à l’avenir des SaaS (Software as a Service). Comme je l’expliquais il y a quelques temps, Google mise beaucoup sur le « tout en ligne » : un jour viendra où nous n’aurons plus du tout besoin de PC puissant car tous nos logiciels (traitement de texte, présentation, tableur, mail, calendrier, contacts, gestion de photo, de musique, jeux, …) et toutes nos données (documents, photos, musique,…) seront en ligne. Les logiciels ne seront plus vendus en tant que biens numériques mais en tant que Services (gratuit dans leur version de base et payant dans des versions plus élaborées ou sécurisées) hébergés sur les serveurs du fournisseur (Google, Microsoft, Zoho, Apple, IBM,…).

Ca c’est la vision de Google et des tous les autres géants de l’informatique. Le soucis c’est que lorsque le fournisseur a un problème, tous les utilisateurs sont pénalisés. Google l’a prouvé plusieurs fois ces derniers mois. En début d’année déjà, Gmail avait été victime d’une panne d’1 heure, quelques jours avant, c’est le moteur de recherche Google qui faisait des siennes en faisant penser que tous les sites affichés dans les résultats d’une recherche étaient infectés de virus; en mars, des milliers d’utilisateurs de GoogleApps ont vu leurs documents divulgués !

Voilà donc le talon d’Achille des applications en ligne : leur fiabilité. Tant technique (voir plus haut) que morale; car utiliser un service en ligne revient à confier sa vie numérique constituées de documents plus ou moins sensibles, à une tierce personne qui doit en assurer la sécurité. Confier ses photos, ses dossiers professionnels ou personnels à une société est un acte assez radical dans le sens où l’on perd totalement le contrôle de ses données. Les avantages sont cependant très intéressants : les données sont accessibles de n’importe où sur la planète, depuis un PC, un smartphone ou un Netbook. Seule suffit une connexion internet (ADSL, 3G, Wifi,…). Le partage de ces données est largement facilité : on peut autoriser n’importe qui dans le monde à lire voire éditer certaines données. Plus besoin d’installer le moindre logiciel sur son PC ou son smartphone. Plus besoin de mettre ses logiciels à jour. Tout cela est assuré par le fournisseur de la solution. L’utilisateur se contente de lancer son navigateur (Internet Explorer, Firefox, Safari, Opéra,…)

Tous les avantages des solutions en ligne sont désormais accessibles aux particuliers et aux entreprises. Les applications en ligne vont très certainement exploser dans les années qui viennent surtout si on imagine des connexions internet bien plus puissantes qu’aujourd’hui (4G, fibre optique, Wimax). Reste que les pannes de Google jettent un sérieux doute sur la fiabilité de telles solutions. Personne n’est à l’abri de panne; étant abonné chez Free, il m’est déjà arrivé de ne plus avoir accès à mes mails pendant plusieurs minutes et je n’étais certainement pas le seul. Ces problèmes arrivent aussi en entreprise; j’ai déjà assisté à plusieurs bugs venant du fournisseur d’accès auquel ma boîte était abonnée. La panique envahit souvent tout le Groupe… Alors c’est sûr quand un fournisseur comme Google immobilise plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs, l’effet est vertigineux.

Faismesdevoirs.com victime de son succès

Depuis 24 heures, ce site commercialise les réponses aux devoirs que les collégiens et lycéens doivent réaliser à la maison. L’énorme affluence qui a submergé les serveurs de Faismesdevoirs a eu raison du service qui est interrompu jusqu’à lundi… Un nouvel épisode qui ne modèrera pas la grogne du ministre de l’Education nationale Xavier Darcos ni celle du 1er syndicat d’enseignants, le Snes-FSU qui a dénoncé un projet “lamentable”.

Publié dans buzz, Site. Étiquettes : , , . Leave a Comment »

Smartphones : inégaux devant la panne

Taux de panne la 1ère année - SquareTrade

Acheter un appareil qui réunit téléphone, agenda, lecteur mp3, disque dur, etc, est un acte assez radical même si ce mouvement est adopté par une communauté de plus en plus nombreuse : pourquoi avoir 5 appareils quand un seul peut tout assumer ? Il est très probable qu’appareils photo numériques et lecteur mp3 disparaîtront à la faveur de smartphones embarquant disque dur, capacités photographiques et tout ce qui permet de réunir sa vie numérique au creux de la main. Revers de la médaille : sous la convergence des fonctions, se cache celle de la panne ! Le moindre problème et ce sont l’agenda, le téléphone, l’appareil photo, les fichiers et les musiques du quotidien qui se dérobent simultanément ! Même si la synchronisation avec le PC de la maison ou du bureau assure la sauvegarde des données (Rdv, contacts, photos,…), la réalité c’est que les plus angoissés s’imagineront toujours le jour ou leur smartphone leur fera défaut les laissant comme désarmés dans un monde technologique sans pitié avec les déconnectés… Les statistiques sur le taux de panne des appareils disponibles sur le marché sont rares, c’est pourquoi la démarche de SquareTrade est intéressante : cette société américaine qui assure les smartphones de 15 000 clients, a publié les statistiques de pannes de 3 des appareils les plus vendus à savoir le Blackberry, le Palm Treo et l’iPhone. Le résultat est sans appel : l’iPhone d’Apple a 2 fois moins de chance de tomber en panne que les Blackberry de RIM et 3 fois moins que les Tréo de Palm ! D’après SquareTrade, l’iPhone présente des pannes d’écran le plus souvent liées à une chute alors que Tréo et Blackberry ont des problèmes de clavier, de logiciel ou de qualité d’appel.

Toutes les infos de l’étude dans le document PDF (anglais) de SquareTrade (15 min de lecture)

Source

Le réseau internet peut-il connaître une panne majeure ?

Disposer d’une connexion internet devient de plus en plus naturel voire vital surtout en entreprise : qu’on soit salarié, chef d’entreprise, commerçant, une banque ou une administration, il est difficile de concevoir un monde sans internet. Pourtant, les pannes existent et elles sont plus fréquentes qu’on ne croit. La moitié de São Paulo a récemment été privée d’internet pendant plus de 24h; l’Etat n’a pas été épargné et la paralysie qui en a découlée n’est pas passée inaperçue.

Aux Etats-Unis, c’est un incident électrique qui a privé des milliers de commerces à Houston pendant… 5 jours !

Amazon, Yahoo, Twitter,… Les plus grandes firmes du Net ont connu ces derniers temps des pannes qui auraient pû être désastreuses…

Un incident majeur est-il envisageable ?

Plus d’infos dans l’article de pisani.blog.lemonde.fr (2 min de lecture)

 

Si vous tentez de vous connecter à un service ou un site sans succès, connectez-vous sur DownforEveryoneOrjustMe.com qui vous dira si le problème vient de vous ou du site en question.

%d blogueurs aiment cette page :