Etats-Unis : internet n’empêche pas le bon voisinage

Voilà une nouvelle étude qui rassurera peut-être les adeptes d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

Le Pew research Center s’est penché sur les relations de voisinage aux Etats-Unis. Et il en ressort que les internautes sont plus à l’écoute de leur voisinage que la moyenne des américains : « 28% des américains sont inscrits à des alertes sur des problèmes locaux  (état du trafic, événements à l’école, météo, alerte de la police) via courriel ou textos » rapporte le site Technaute.cyberpresse.ca. Ce taux n’est que de 22% chez les américains en général.

L’étude révèle en outre que 46% des américains discutent en face à face de problèmes ou événements de voisinage. Ce résultat fait de la relation physique le moyen le plus courant de parler avec ses voisins de l’actualité du quartier.

Cela n’empêche pas les américains d’être friands des nouveaux outils et usages : 11% lisent un blog traitant des questions de voisinage.

Plus de chiffres à la Source (2 min de lecture)

L’étude complète (anglais)

Cette étude m’en rappelle une autre menée, elle, par l’Université de Pennsylvanie en 2009. J’en parlais dans ce billet. Elle révélait entre autre que contrairement à ce qu’on croit « Les utilisateurs d’Internet, de réseaux de socialisation comme Facebook, ou de téléphones portables ont en fait des contacts sociaux plus nombreux, plus ouverts et plus diversifiés que ceux qui ignorent les nouvelles technologies. »

Ainsi, il en ressortait que si 55% des internautes américains discutent de sujet importants avec d’autres personnes que des membres de leur famille, ce taux n’atteint que 45% chez les américains en général. l’Université de Pennsylvanie affirmait en revanche que la fréquentation d’un réseau social (Facebook, MySpace,…) réduit les interactions avec les voisins… Alors, subtilité ou contradiction ?

Lire aussi : Internet et les réseaux sociaux n’isolent pas les américains mais diminuent les interactions entre voisins

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :