Box Internet : Elles sont allumées 24h/24

Si vous vous demandez combien consomme votre modem internet, je vous encourage à rendre visite au site LesNumeriques.com qui publie un petit test de consommation des Box Internet. Si tous les founisseurs ne sont pas logés à la même enseigne, il en ressort au moins 2 éléments communs :

– Les Modem restent en général branchés et en fonction 24h/24, ne passant jamais en veille. Le coût de cette caractéristique commune à toutes les Box oscille entre 7 et 11€ par an. Pas de quoi fouetter un chat me direz-vous…

– En revanche, il est plus surprenant de constater que les boîtiers TV associés au Modem continuent de consommer beaucoup d’électricité malgré leur mise en veille, elle bien plus fréquente. Selon LesNumériques.com, ces boîtiers TV ne consomment en veille que 25 à 30% d’électricité en moins. Soit 8 à 20€ par an dédiés à un appareil endormi !

Les Fournisseurs d’accès vont-ils sauter dans le train du développement durable ? Orange, avec sa nouvelle Live Box, laisse penser que oui. Le nouveau Modem de l’opérateur historique propose en effet un interrupteur pour une vraie extinction (la nuit par exemple) et un bouton on/off dédié au Wifi. Un « détail » qui compte en plein débat sur l’impact sanitaire des ondes électromagnétiques. Orange annonce une baisse de consommation de 30% par rapport à l’ancienne génération.

Tous les tests et chiffres sur LesNumeriques.com

Yahoo! veut être écolo

Comme tous les moteurs de recherche (Google, Bing,…), Yahoo!, n°2 mondial, a besoin de plus en plus de serveurs; comprenez de gros PC, disques durs, câbles et autres processeurs alignés par milliers dans des « DataCenter » pour le moins énergivores. Entre 2000 et 2006, la consommation de ces « fermes » a doublé au niveau mondial. A ce rythme, selon Gerhard Fettweis, universitaire de Dresde, la consommation du Net pourrait dans 25 ans atteindre l’équivalent de l’actuelle consommation mondiale d’électricité. Pour être concrêt, en 2008, l’institut de recherche berlinois IZT a calculé que télécharger son quotidien préféré sur son PC consomme autant d’électricité que de faire une lessive. Chacun des acteurs de la recherche sur le Net dit faire des efforts et c’est dans cet esprit que Yahoo! annonce que son prochain DataCenter sera alimenté par l’énergie hydroélectrique des chutes du Niagara. La climatisation, quant à elle, sera assurée par l’exploitation d’un air ambiant frais typique du micro-climat de la région.

Source : DigitalWorld.fr

Source 2 : lexpansion.fr / LA recherche Google, un danger pour la planète ?

L’informatique aux chevets de la planète et des finances publiques

Afin de réduire leurs coûts de fonctionnement et accessoirement la pollution, 2 Etats américains se lancent dans une expérience grandeur nature inédite : Dans l’Utah, la semaine des 4 jours adoptée pour un an doit permettre à l’administration de réduire ses frais de fonctionnement (électricité, chauffage,…) de 3 millions $. Le jour non travaillé, les services administratifs (permis de conduire, impôts,…) seront assurés par leur équivalent en ligne. Cela implique un gros renforcement des ressources informatiques de l’administration qui doit ce jour-là faire face à une augmentation significative des connexions de ses usagers.

L’Etat de Hawaï adopte une autre stratégie non moins informatique en renforçant sérieusement le télétravail. Le service est assuré en permanence par les agents administratifs qui restent en liaison avec leur bureau et leur hiérarchie. Si ce modèle permet une nette économie d’énergie pour l’Etat (électricité, chauffage,…), il évite aussi une part des dommages collatéraux induits par le trajet « maison-bureau » : pollution, embouteillages, dépenses en carburant,… Plusieurs écueils risquent cependant de le remettre en cause. La sécurité de la liaison internet entre le domicile et le bureau administratif peut être difficile à mettre en place; le support technique assuré naturellement dans des locaux communs peut être difficile à distance. Enfin, la productivité des télétravailleurs est un « problème »  que toute entreprise ayant tenté l’aventure a dû surmonter. Ces 3 derniers points peuvent d’ailleurs eux-même être une source de dépenses supplémentaires qui risquent de minimiser les avantages d’un nouveau modèle si séduisant dans sa théorie.

Plus d’infos à la Source (anglais/5 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :