La montée de l’internet asiatique est indéniable

Une étude de l’institut ComScore révèle que les Etats-Unis ne représentent plus que 21% des internautes (66% en 1996) perdant leur leadership au profit de la zone Asie-Pacifique. Les US sont désormais au 3ème rang des 5 zones définies par ComScore (voir tableau).

L’anglais ne représente d’ailleurs plus que 45% des contenus internet contre 75% en 1998. Google, pour sa part, s’impose partout en dehors des zones chinoises, russes et coréennes.

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :