Un ministre veut faire le buzz

Régulièrement, les politiques font l’objet d’un buzz médiatique qui peut littéralement exploser grâce ou à cause d’un bouche à oreille quasi-instantané sur le Net. Bon buzz ou "bad buzz" tel est l’enjeu de chaque événement de ce type. Sur ASLN, ces buzz font l’objet d’une rubrique dédiée : "VIDEO BUZZ". Sarkozy, Dati, Lefebvre, etc y ont tous une place de choix…

C’est ce phénomène qui a inspiré l’équipe d’Action Discrète sur Canal Plus. Ils ont imaginé un ministre dont l’équipe de communication est obsédée par le buzz dont leur "poulain" doit faire l’objet sur internet. Résultat : des séquences à l’humour ravageur qui donnent une idée de ce à quoi pourrait ressembler la vie d’un ministre prêt à tout pour exister. Amateurs de cynisme, bon visionnage…

D’autres infos à la Source (1 min de lecture)

Obama s’exprime sur YouTube

S’il y a un homme politique qui semble au fait des nouveaux usages c’est bien Barack Obama. Le Président américain s’est adressé aux dirigeants iraniens et à leurs concitoyens grâce à une allocution postée sur YouTube. Sur la forme, cette initiative a au moins 2 énormes atouts :

1. le message a toutes les chances de se propager sur le Net comme une vidéo virale plus classique le ferait. En 5 jours, la vidéo cumule 500 000 vues en anglais et 60 000 avec les sous-titres perses.

2. Obama s’adresse directement aux peuples iranien et américain, sans filtre. sans passer par le regard, l’analyse et le montage des journalistes qui traditionnellement sont chargés de relayer ce type d’information auprès du public.

Lire l’article de Technaute (3 min de lecture)

Obama aime internet et il le lui rend bien

Le dispositif mis en place sur le Net par les équipes d’Obama durant la campagne présidentielle avait pris une dimension encore jamais atteinte. La vague participative du web politique s’est prolongé hier avec l’investiture du nouveau président : Twitter, Flicker, Facebook et autres forums,… tout ce qui fait le web 2.0 a été exploité durant la cérémonie… sans compter le site officiel pic2009.org créé pour l’occasion. CNN a même créé un newsfeed (fil d’infos) Facebook afin de transmettre en direct les commentaires et sentiments venant du monde entier.

Mais ce n’est pas fini. d’abord le site officiel de la campagne d’Obama (change.gov) change de nom pour devenir WhiteHouse.gov, D’autre part, une dizaine de sites incontournables pour suivre les travaux de la nouvelle présidence et participer (au moins en donnant son avis) aux changements que les Etats-Unis devront mettre en oeuvre est désormais accessible (liste dsiponible sur mashable.com). Des changements déjà plébiscités par des milliers de citoyens américains sur change.gov et que TheRegister.com propose de découvrir dans un article du 17 janvier. Selon le site, arrive en 1ère position la légalisation de la marijuana ! N°2 : La prise en main au niveau fédral de la modernisation du système ferroviaire. Les américains veulent l’équivalent du TGV. N°3 : que l’encouragement à l’abstinence sexuelle promulgué par l’Etat dans tous les établissements scolaires soit remplacé par une introduction à l’éducation sexuelle. N°4 : Que les E-U deviennent le pays le plus écologique de la planète. L’Amérique ne peut ainsi que devenir plus forte. N°5 : c’est le retour (déjà ?) du dossier marijuana; que le Gouvernement Fédéral laisse chaque Etat libre de mettre en place une politique de soin via la distribution de cannabis s’il le désire.

Enfin, attention ! Comme pour tout événement qui génère un trafic exceptionnel sur le Net, les pirates sont en embuscade. Plusieurs virus ont déjà été repérés par les éditeurs de logiciels de sécurité (Symantec, PandaLabs,…) : En gros, vous tombez sur une info du type "There is no president in the USA anymore" ("Il n’y a plus de président aux Etats-Unis") et cela vous mène vers un faux site officiel qui propose de télécharger un fichier (usa.exe, obamanew.exe, pdf.exe, statement.exe, barackblog.exe ou barackspeech.exe) piégé.

 

MAJ : Pour en savoir beaucoup plus sur les innovations et les prouesses du nouveau type de campagne inventé par Obama, le site culture-buzz.fr propose une excellente vidéo (27 min) et le très complet rapport français de Terra Nova.

Internet au service de la propagande

Si la campagne présidentielle américaine a convaincu le monde entier du rôle clé d’internet (facebook, YouTube,…) dans la propagande, la mobilisation et la communication, elle n’a pas tardé a faire des émules. Le conflit israëlo-palestinien est le nouveau terrain d’une guerre médiatique sans précédent : Interdisant tout journaliste dans la Bande de Gaza, l’armée israëlienne a créé sa propre chaîne sur… YouTube, y diffusant tous les contenus qui servent son discours (guerre contre le terrorisme, frappes ciblées,…). Le discours palestinien (holocauste sionniste de Gaza,…) est lui diffusé sur… www.palutube.com ! 2 visions diamétralement opposées à mille lieues de toute forme d’objectivité.

Plus d’infos sur lesoir.be (3 min de lecture)

Plus de 13 millions de vues pour ce clip

Probablement bien plus si on considère toutes les sources… Le fait est que le clip de Will.i.am est l’un des buzz de l’année 2008.

Scarlett Johansson, Kareem Abdul Jabbar, Herbie Hancock et d’autres ont contribué à ce clip qui résonne d’autant plus depuis hier.

La chanson est en anglais; il en existe une version sous-titrée mais celle-ci regorge d’erreurs et contre-sens…

Plus d’infos sur dipdive.com

Les paroles :

It was a creed written into the founding documents that declared the destiny of a nation.

Yes we can.

It was whispered by slaves and abolitionists as they blazed a trail toward freedom.

Yes we can.

It was sung by immigrants as they struck out from distant shores and pioneers who pushed westward against an unforgiving wilderness.

Yes we can.

It was the call of workers who organized; women who reached for the ballots; a President who chose the moon as our new frontier; and a King who took us to the mountaintop and pointed the way to the Promised Land.

Yes we can to justice and equality.

Yes we can to opportunity and prosperity.

Yes we can heal this nation.

Yes we can repair this world.

Yes we can.

We know the battle ahead will be long, but always remember that no matter what obstacles stand in our way, nothing can stand in the way of the power of millions of voices calling for change.

We have been told we cannot do this by a chorus of cynics…they will only grow louder and more dissonant ……….. We’ve been asked to pause for a reality check. We’ve been warned against offering the people of this nation false hope.

But in the unlikely story that is America, there has never been anything false about hope.

Now the hopes of the little girl who goes to a crumbling school in Dillon are the same as the dreams of the boy who learns on the streets of LA; we will remember that there is something happening in America; that we are not as divided as our politics suggests; that we are one people; we are one nation; and together, we will begin the next great chapter in the American story with three words that will ring from coast to coast; from sea to shining sea –

Yes. We. Can.

Au revoir M. Bush

Contrairement à l’AFP, je ne sais pas qui sera élu Président des Etats-Unis ce soir. Ce dont je suis à peu près sûr c’est que George W. Bush va devoir laisser sa place… Je voudrais donc rendre hommage à cet homme qui a dirigé le plus puissant pays de la planète pendant 8 longues années. Un hommage vidéo bien sûr : c’est l’histoire de 2 terroristes qui piègent une porte… la suite, ce sont les images réelles d’une ânerie mythique dont seul G.W. Bush pouvait être l’auteur. je trouve que la séquence symbolise assez bien l’état dans lequel le président actuel laisse les Etats-Unis d’un point de vue militaire, économique, financier et social… Une jolie transition avec l’hilarante et subtile vidéo d’Obama sur les questions autour desquelles se cristallisent les inquiétudes du peuple américain. Aller… Au revoir…

J-4

Je ne sais pas si campagne présidentielle aura été plus médiatisée que celle à laquelle nous assistons en ce moment… depuis notre bon vieux continent. Vous avez trouvé la campagne de Sarkozy innovante ? Penchez-vous sur celle d’Obama, vous risquez d’être surpris. Internet et les nouvelles technologies n’y sont évidemment pas pour rien. Chacun y a dépensé des millions de $, histoire d’entretenir le buzz, un vrai concours de muscles médiatique finalement assez bien résumé dans cette vidéo.

Trop fort Obama !!

Aux Etats-Unis, il est clair qu’internet, les nouvelles technologies et le monde virtuel en général auront  joué un rôle non négligeable dans la campagne présidentielle qui touche à sa fin. Les équipes de Barack Obama ont d’ailleurs prouvé qu’elles maîtrisaient parfaitement les nouveaux outils de la communication et de l’information qui se sont révélés être de fantastiques dispositifs de campagne : De l’affiche "Hope" au site officiel, du concours de vidéos virales aux parodies en tout genre, des clips musicaux aux spots assassins, des annonces publicitaires intégrées aux jeux vidéo aux réseaux de blogueurs influents, tout ce qu’internet offre à un candidat en contact avec les valeurs des citoyens-internautes a été exploité de belle manière par le camp Démocrate. Si les Républicains ne sont pas en reste, il faut reconnaître qu’Obama a fait le buzz. Il est d’ailleurs assez clair que le dernier spot "obamesque"  (celui qui fait l’objet de ce billet) va faire un carton. Souvenez-vous, il y a 8 ans (déjà ?!), Budweiser réalisait le spot "Whassup ?" ("Quoi de neuf ?) et créait du même coup l’un des films publicitaires les plus célèbres et viraux de la planète. 8 années plus tard donc, les comédiens et leurs "gamineries" communicatives reprennent du service au nom du "Changement" et pour le plus grand plaisir des internautes qui sont près de 1 600 000 à avoir visionné la vidéo sur YouTube en 48 heures !! Trève de parlotte, savourez : crise financière, drame des subprimes,  chômage, sécurité sociale, gestion des catastrophes naturelles, guerre en Irak, tous les thèmes de campagne sont ici subtilement évoqués. FA-BU-LEUX !

Hadopi bousculée par Edvige

Le projet de loi Hadopi qui prévoit de prévenir les adeptes du téléchargement illégal par mail et de punir les récidivistes par la coupure de leur accès internet, est repoussé. La polémique qui enfle autour du fichier Edvige semble être à l’origine du report. Les 2 projets ont plusieurs points communs et pas des moindres : la surveillance, le fichage et le stockage des données. Surveillance de l’internaute pour l’Hadopi et celle du citoyen pour Edvige. Cet aspect commun pourrait être à l’origine d’un amalgame (justifié ?) que le Gouvernement de François Fillon préfère écarter.

Aucune date d’examen de la loi hadopi n’a été communiquée.

Source (1 min de lecture)

Bien plus d’infos sur la polémique Hadopi (4 min de lecture)

Ca "Buzz" pour Xavier Darcos

C’est la vidéo qui tourne en boucle en ce moment sur le Net français… Xavier Darcos qui dénonce entre autre le niveau de formation des "enseignants" qui encadrent les maternelles : Bac + 5 pour faire faire la sieste et changer des couches… Cette déclaration a 3 mois; diffusée sur la chaîne Public Sénat, personne n’a réagi à l’époque ! Et puis Rue89, journal citoyen participatif exclusivement disponible sur la Toile ressort l’extrait ! La vidéo fait l’effet d’une bombe dans la blogosphère enseignante.

Plus d’infos sur rue89.com (2 min de lecture) et france-info.com (2 min de lecture)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: