Google bientôt fournisseur d’accès

Ca y est, le géant de la recherche sur le Net a désigné la ville dans laquelle il va déployer un réseau internet très haut débit grâce à la fibre optique. Sur 1 000 municipalités candidates, c’est Kansas City (Kansas) qui se verra bientôt dotée d’un réseau permettant des débits de 1Gbit/s soit 50 à 100 fois supérieurs à ce que propose un abonnement ADSL.

Les habitants de Kansas City bénéficieront de ce confort dès 2012. A terme, ce sont près de 500 000 personnes qui devraient participer a cette expérience (d’autres villes seront équipées).

Petit rappel et questions concernant Google : En France, la firme de Mountain View concentre 91,4% des recherches sur le Net. Autant dire qu’il ne reste que des « miettes » aux autres acteurs du secteurs : Bing (2,7%), Yahoo! (1,7%), Orange (0,8%),… Ce quasi-monopole de la recherche se vérifie aussi chez nos voisins allemands, espagnols ou anglais. Aux Etats-Unis, c’est un peu différent car Google n’y a « que » 63% environ des parts de marché. Outre Atlantique, l’alliance entre Bing (Microsoft) et Yahoo! arrive  à « tenir tête » au géant Google qui perd même un peu de terrain ces derniers mois. Mais tout de même, 63% de PDM représentent près de 2 recherches sur 3 aux Etats-Unis. Dès lors, que doit-on penser de Google qui devient désormais fournisseur d’accès ? Imaginons qu’au-delà de l’expérience en cours, Google propose aux américains d’accéder à son nouveau réseau très haut débit pour un tarif défiant toute concurrence (on parie que c’est ce qui arrivera ?). Le risque alors, n’est-il pas qu’un jour, Google favorise les utilisateurs de son réseau physique ? La qualité de services comme Gmail (et la vidéo qui va avec) ou encore YouTube et la VoD qui est en train de s’y développer ne risque-t-elle pas d’être  meilleure sur le réseau déployé par Google ? Quand une plateforme comme YouTube est devenue aussi incontournable, peut-on accepter le risque qu’elle devienne exclusive à un réseau ?

Google est clairement en train de développer une politique de contenus. YouTube (propriété de Google) lorgne de plus en plus vers la VoD (films à la demande) et le géant de la recherche en ligne semble s’intéresser de près à la musique en ligne… Si Google met un doigt dans l’accès à internet, nous obtenons une société qui possède :

1. Le moteur de recherche le plus puissant et le plus utilisé de la planète

2. Une politique de contenus tous azimuts : vidéo (YouTube), VoD (YouTube), Musique en ligne,…

3. Un réseau physique capable de générer des centaines de milliers (millions ?) d’abonnements

Autant dire que la neutralité du Net risque d’en prendre pour son grade… Ne blâmons cependant pas Google car le phénomène est déjà en route dans notre pays avec des fournisseurs d’accès qui dévoilent de grosses ambitions en matière de contenus : Orange, Free, SFR développent tous leurs propres contenus (infos, VoD, Replay, musique,…) exclusifs.

Publicités

Les Netbook sauvent le marché des PC

En France, le marché des PC se porte moyennement. Les 2,846 millions de PC vendus entre juillet et septembre 2009 représentent une hausse de 1,9% par rapport à la même période en 2008. Mais ce taux était de 19% entre 2007 et 2008 !

Et ça aurait été bien pire si les Netbook, ces petits portables low-cost, ne se vendaient eux, comme des petits pains… Ils représentent désormais 20% des ventes de PC portables. Sans eux, toujours sur la même période, le marché des PC aurait baissé de 3%… En Europe de l’Ouest d’ailleurs, ce marché décline de 0,3% au 3ème trimestre 2009.

En France, c’est ACER qui domine le marché avec 25,8% de PDM; il est suivi de Hewlet-Packard (HP) et Dell qui connaît une chute des ventes de 11,2%. Asus puis Toshiba arrivent derrière.

Plus de chiffres à la Source (2 min de lecture)

Google annonce Chrome OS, son système d’exploitation maison… BOUM !!

La rumeur courait depuis plusieurs jours sur le Net. Google a mis tout le monde d’accord hier en annonçant la sortie prochaine (2d semestre 2010) de son système d’Exploitation Chrome OS. La solution de Google reprend le nom du navigateur Chrome lancé il y a 9 mois avec un succès assez mitigé. Le marché des navigateurs étant largement dominé par Internet Explorer (Microsoft) et la solution qui monte : Firefox. Ce dernier atteignant désormais les 30% de parts de marché, IE tentant de rester au-dessus des 60% !! Des navigateurs plus « confidentiels » comme Safari, logiciel d’Apple compatible Windows, et Opera, très populaire dans les pays scandinaves sont devant Chrome (Chrome a parfois dépassé Safari) qui atteint difficilement 3% de pdm.

Mais revenons à Chrome l’OS. Alors que Microsoft a récemment attaqué Google en lançant un performant moteur de recherche sous le nom de Bing, le géant de Moutain View réplique en annonçant un sérieux concurrent de Windows. L’objectif affiché de Google est d’intégrer avec son OS le coeur des Netbook, ces fameux portables miniatures très bon marché qui se vendent encore comme des petits pains alors que le secteur informatique « classique » souffre profondément de la crise économique. Souvenez-vous, au lancement des ces Netbook, on y retrouvait souvent une version de Linux, ce système d’exploitation libre et gratuit qui contribuait d’ailleurs largement au tarif low cost des petits engins. Mais Microsoft a réussi à soudoyer convaincre les fabricants d’y intégrer Windows XP sans que cela ne fasse exploser les tarifs… Et puis Linux souffre d’une image assez geek (jeune technophile ayant un sérieux penchant pour la bidouille informatique) assez repoussante pour le commun des mortels : interface anti-sexy, ergonomie pas évidente,…

OU VEUT EN VENIR GOOGLE ?

Comme beaucoup d’experts, Google anticipe la disparition du PC local d’antan, celui qui héberge encore ses applications et données (mail, traitement de texte, montage, photos, musique, données personnelles et professionnelles,…) sur ses disques durs. Google mise sur ce qu’on appelle le « cloud computing », l’informatique dans les nuages ! Ce système permet d’avoir toutes ses données et logiciels en ligne, hébergés sur des serveurs distants. C’est déjà le cas avec Gmail, Google calendar, Google Dock,… et quelques concurrents comme Zoho. A terme donc, le PC ne se résumera souvent qu’à un Système d’exploitation léger à qui on ne demandera de ne faire fonctionner qu’un navigateur internet qui donnera accès à toutes les données dont on a besoin. Les Netbook, ces machines légères, mobiles et peu puissantes collent parfaitement à cette vision du futur ! Pas besoin d’une bête de course pour accéder au Net. Si Chrome OS est assez sexy, assez simple, assez rapide et assez sécurisé pour séduire le public, Google sera alors en passe de booster à nouveau le coeur de son métier : la recherche sur le Net. Chrome OS sera gratuit et contribuera à la baisse des prix de Netbook déjà très abordables. Qui dit baisse des prix dit hausse des ventes qui entraînera une hausse du nombre de « surfeurs ». Bref du pain béni pour Google qui réalise 99% de son business à travers la vente de liens publicitaires que les internautes croisent et cliquent au fil de leurs navigations.

OBSTACLES ET RISQUES

Pouvoir accéder en permanence à ses données en ligne suggère implicitement d’être en connexion permanente avec le Web. De nos jour, cela est quasimment impossible même si le cumul du Wifi et de la 3G (technologies payantes) permet de se connecter de presque n’importe où… Il y aura toujours un endroit, un quartier, une zone géographique où la connexion restera impossible ou très mauvaise. A terme cependant, toutes les solutions logicielles permettant de travailler en ligne sauront aussi travailler off-line (sans connexion) et assureront une synchronisation automatique dès qu’un réseau sera disponible. L’absence de connexion permanente reste tout de même un obstacle au total cloud computing.

Quid de la confiance qu’on accorde au service (Google Docs, Zoho, MobileMe,…) qui héberge nos données. Héberger nos précieuses données personnelles et/ou professionnelles chez un tiers, c’est confier sa vie désormais numérique à des « inconnus » qui ne sont pas à l’abri de bug, intrusion, piratage ou malhonnêteté internes… Google, si puissant soit-il a déjà connu quelques frayeurs loin d’être anecdotiques ! Enfin, utiliser Google Docs, Gmail, faire ses recherches avec Google, naviguer avec Chrome sur Chrome OS, cela revient à confier sa vie à un unique acteur qui connaît potentiellement tout de vous… et qui ne se gênera pas pour monétiser tout ça ! Sans sortit les grands mots (Big Brother, 1984,…) il est utile parfois de se demander dans quelle Société on désire vivre.

ET MICROSOFT DANS TOUT CA ?

Chrome OS est clairement une bombe anti-Microsoft. Le géant du logiciel et Google seront de plus en plus concurrents. Il y a quelques jours, Microsoft lançait avec un certain succès son nouveau moteur de recherche BING. Un concurrent direct de Google qui doit relancer le business des liens publicitaires chez Microsoft qui rame un peu de ce côté-là… Le géant de Redmond sait pourtant que c’est là que réside une bonne part de ses relais de croissance. C’est d’ailleurs dans ce sens que le rachat avorté de Yahoo! aurait été tout à fait justifié. D’autre part, si Windows (Windows 7 arrive en Octobre) et Internet Explorer (IE) ont encore de beaux jours devant eux, Microsoft sait que Google mise gros sur une technologie de rupture (le cloud computing) qui vatrès probablement s’imposer à terme. Microsoft est « condamnée » à suivre la voie de Google. Ce dernier, déplace l’affrontement qui l’oppose à Microsoft sur le terrain qu’il maîtrise le mieux : internet. Un joli mouvement offensif qui suscitera on l’espère une belle réaction de Microsoft. A suivre…

Si vous voulez comparer les résultats d’une recherche sur Google et Bing sur une même page c’est par ici

D’autres infos intéressantes sur ZDNet (4 min de lecture) et sur Techcrunch (1 min de lecture)

Google a faim

Où ne peut-on (presque) pas trouver Google ? En Afrique. Et pour cause, Internet n’y possède un taux de pénétration que de 5,3% (Source World Stats). Google considère donc l’Afrique et les pays du Sud en général comme un chantier qu’il est temps de mettre en route : C’est à travers un consortium (O3b pour other 3 billion) que Google s’est associé à HSBC (1ère banque européenne) et Liberty Global (opérateur câble et satellite) dans le but de connecter les 3 milliards de personnes qui aujourd’hui n’ont pas accès à internet. 750 millions de $ (530 millions  d’euros) ont d’ores et déjà été investis. 16 satellites doivent être mis en service d’ici 2010 : quitte à équiper de nouveaux territoires, autant le faire en haut débit !

Bien que le discours de Greg Wyler, président fondateur d’O3b, ait de profondes connotations philanthropiques (internet c’est l’éducation, la création, la télé-médecine, la croissance économique, le développement social,…), on ne peut s’empêcher de penser que Google veut simplement pénétrer un nouveau marché susceptible d’adopter en masse tous ses services en ligne : la recherche, le mail, les applications en ligne, le tchat, le navigateur, le réseau social,…

D’autres infos à la Source (2 min de lecture)

Microsoft s’impose chez HP

A partir de 2009, sur le territoire américain, tous les PC Hewlett Packard (marque la plus vendue aux US) seront livrés avec le moteur de recherche de Microsoft (Live Search) préinstallé. Alors qu’aujourd’hui, on retrouve Google ou Yahoo! sur la plupart des PC installés dans le monde, Microsoft veut sortir son moteur de recherche de l’ombre :2,9% des requêtes mondiales se font depuis Live Search contre 62,4% sur Google ! Le marché de la recherche est très précieux car il est lié aux liens publicitaires ultra-lucratifs systématiquement associés aux requêtes.

Quand on sait que la plupart des propriétaires de PC ne change pas le moteur de recherche préinstallé dans smachine (faute de savoir le faire?), Microsoft, en s’associant à HP, va très probablement booster la fréquentation de Live Search.

Plus d’infos dans la dépêche AFP (2 min de lecture)

 

Cette annonce suit de près celle qui a fait connaître le programme Live Search Cashback qui permet aux internautes qui utilisent ce service pour faire leurs achats sur le Net, de récupérer une partie de leur argent (entre 2 et 5%) dans la mesure où ils se rendent sur l’un des 700 sites d’e-commerce partenaires de Microsoft.

Plus d’infos sur Live search Cashback sur Numerama.com (1 min de lecture)

65 000 PC pour les petits colombiens

La Colombie vient d’acquérir 65 000 XO-1. XO-1, c’est le nom de ce petit PC très bon marché et robuste destiné aux pays les plus pauvres de la planète. Développé par l’OLPC (One Laptop Per Child), ce portable a cependant bien du mal à atteindre les objectifs que s’était donné Nicholas Negroponte, le fondateur de l’Association. Prévu au tarif de 100$, l’OX-1 est en réalité vendu un peu moins de 200$ ! Et les millions de machines prévus à la vente sont loin d’être atteints. Seules 600 000 machines ont trouvé preneurs; Selon Negroponte, le fait que le PC soit équipé d’un système d’exploitation basé sur Linux (non compatible avec les logiciels Microsoft) a rebuté certains pays. Ainsi, l’OX-1 pourra bientôt être livré équipé de Windows XP pour un tarif dépassant cette fois les 200$…

La version 2 de l’OX , annoncée il y a quelques jours, rencontrera-t-elle le succès ? Les spécifications annoncées sont en tout cas alléchantes puisque la machine serait constituée de 2 écrans tactiles aux possibilités fantastiques : Position PC avec clavier virtuel et écran, position livre avec 2 écrans verticaux ! Le plus incroyable ? Le prix annoncé : 75$… pour le moins surprenant.

Plus d’infos à la Source (3 min de lecture)

Plus d’infos sur la philosophie de One laptop Per Child

Marché des PC : Qui est le plus fort ?

Rapide bilan des parts de marché que les marques leaders de PC s’octroient dans le monde et en France :

HP est toujours leader avec 18,2% de part de marché (PDM) mondial et presque 30% de croissance depuis 2006. Dell est juste derrière avec 14,2% de PDM mais avec seulement 1,7% de croissance ce qui confirme bien les difficultés de l’assembleur à se maintenir au plus haut niveau (Dell était 1er en 2006). Acer est 3ème, suivi de Lenovo et Toshiba.

En France, HP mène la danse avec 23,3% de PDM. C’est Acer qui prend cette fois la seconde place avec 18,5% de PDM. Dell, 3ème du classement avec 12,1% de PDM, est suivi de Packard Bell et Toshiba.

Pas de trace d’Apple dans les chiffres du Cabinet Gartner communiqués par ZDNet.fr. L’info aurait été intéressante mais la marque à la pomme est peut-être comptabilisée dans la famille “Autres” qui regroupe les machines ayant moins de 4% de PDM dans le monde et moins de 5% en France. On peut également imaginer que les Mac ne sont pas des PC…

Tous les chiffres 2006 et 2007 sur ZDNet.fr (2 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :