L’UFC Que Choisir à la chasse des pratiques illicites de Free

L’UFC Que Choisir assigne le fournisseur d’accès à internet (FAI) Free au TGI de Paris pour Préjudice causé à l’intérêt collectif des consommateurs.

Selon l’Association de consommateurs, le slogan « il a Free, il a tout compris » est trompeur  : Dans le contrat de Free, en effet, les appels vers les mobiles et les numéros surtaxés ne sont pas compris dans l’abonnement.

Second point : Lors de la procédure d’abonnement sur le site de Free, une option à 9,99€ est pré-cochée alors que l’affichage maintient un tarif à 29,99€ par mois. La facturation mensuelle du FAI est elle aussi critiquée : sa version papier n’existe plus et le consommateur n’est jamais prévenu de sa mise à disposition en ligne.

Enfin, l’UFC Que Choisir critique des frais de résiliation élevés dont la dégressivité, étalée sur 3 ans, force le client à rester chez l’opérateur. Une procédure de résiliation qui y est d’ailleurs trop longue : 1 mois au lieu des 10 jours imposés par la loi.

L’UFC réclame l’arrêt de la campagne, la cessation des pratiques illicites et 535 000€ de dommages et intérêts.

D’autres infos à la Source (2 min de lecture)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :