Nouveaux mots du dictionnaire Oxford : Les nouvelles technos y ont la part belle

Les réseaux sociaux, phénomènes de l’année 2009, ont logiquement des effets sur la mise à jour du New Oxford American Dictionary. C’est ainsi que des mots et expressions devenus courants dans Facebook ou Twitter débarquent dans le plus célèbre dictionnaire anglophone. Exemples :

« Unfriend » est un terme (verbe) utilisé par les membres de Facebook quand ceux-là retirent une personne de leur liste d’amis. Un mot anglais que même certains internautes français utilisent.

« Hashtag » : petit mot précédé d’un dièse qui définit le sujet d’un message (tweet) envoyé sur twitter. Le hashtag permet ainsi de regrouper les conversations par sujet.

Le dictionnaire accueille également « intexticated » (automobiliste distrait par l’utilisation de son mobile) qui n’a pas d’équivalent français, Netbook (petit PC portable à bas coût) et sexting (SMS ou MMs à caractère sexuel) qui sont en revanche utilisés sur notre territoire.

En France, les Larousse et autres Robert ont eux aussi accueilli de nouveaux mots directement issus des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). Dans les éditions 2010, on peut désormais retrouver des termes comme Buzz, Geek, Web 2.0, Mobinaute, Peer-to-peer, Webtélé, Webradio, Blacklister, e-book  Hameçonnage, Multijoueurs, Adresse IP, Wi-Max ou e-learning. Des termes assez généraux, moins pointus que les nouveaux venus du Oxford, et à la définition « officielle » parfois un peu timide…

Mais en réalité, a-t-on le réflexe d’ouvrir un dictionnaire papier pour découvrir ou vérifier la définition de mots si nouveaux ? Des mots et expressions largement expliquées dans des espaces numériques gratuits fort bien documentés au premier rang desquels on retrouve le fameux projet encyclopédique Wikipedia. Pour le mot « Geek » par exemple, si la définition du Larousse reste très limitée voire incomplète, Wikipedia permet faire la différence entre « geek » « technophile » et « nolife ».

Source (2 min de lecture)

Cadeaux de Noël : La High Tech a ses favoris

Qui du mobile, de l’écran plat ou de la console de jeux aura la préférence du Père Noël cette année ? Selon le Cabinet Gfk, le mobile standard devrait obtenir la palme alors que le smartphone (mobile capable de remplir les fonctions d’un petit ordinateur : navigation internet, mail, jeux vidéo, calendriers et autres agendas) devrait être dans le Top 10. Mais c’est la console de jeux qui devrait prendre la seconde place de ce classement. Viennent ensuite l’écran plat (la coupure imminente de la TV analogique devrait booster les ventes), l’appareil photo numérique (APN), le baladeur audio-vidéo, le PC portable, le fameux smartphone, le lecteur/enregistreur de DVD, le disque dur et le cadre photo numérique.

Rien de très original… Cette fin d’année reste assez classique et je remarque surtout qu’en cette période de fêtes 2009, aucun produit star ne laisse imaginer la moindre rupture de stock ! Cette année, point de folie Wii ou d’hystérie iPhone, point d’innovante Wii-Fit ou de nouveaux cadres photos numériques… rien que du classique, du réchauffé quoi. Petite « consolation » tout de même : la souris 100% tactile d’Apple, sortie fin octobre, est de plus en plus difficile à trouver, les clients se ruant littéralement sur ce « petit » cadeau  à 69€…

Plus d’infos à la Source (1 min de lecture)

La Playstation entre dans l’armée

La marine britannique vient de faire l’acquisition de 250 Playstation Portable (PSP) destinées aux matelots qui s’apprêtent à intégrer l’école d’ingénieur de l’armée. « Sur la plupart des vaisseaux, l’espace est plutôt réduit. Nombreux sont ceux qui n’ont que quelques dizaines de centimètres au dessus de leur couchette » a déclaré le lieutenant Mark Williams. Voilà pourquoi la console de Sony est parfaitement adaptée aux révisions de mathématiques et physique lors de missions au large.

Le but de la manoeuvre est clair : réduire la durée de formation, augmenter le taux de réussite et ainsi faire baisser les coûts de formation. En cas de succès, l’expérience sera étendue à d’autres corps.

Notons enfin que la PSP ne sera pas bloquée et permettra aux militaires de jouer à leurs jeux préférés.

L’US Army est elle aussi connue pour donner aux jeux vidéo une place de choix dans la formation de ses recrues. Toujours dans le domaine militaire, et toujours aux Etats-Unis, les jeux vidéo et la réalité virtuelle sont depuis plusieurs années utilisés pour traiter le traumatisme des soldats de retour d’Iraq.

Source

%d blogueurs aiment cette page :