Le portrait simiesque de Michelle Obama embarrasse Google

Ce n’est pas la 1ère fois que Google Image (moteur de recherche spécialisé dans les images) présente des résultats surprenants voire gênants. Si les américains connaissent le phénomène notamment à travers le terme « jew » (juif) qui mène prioritairement vers des images caricaturales ou antisémites , en France il suffit de taper « Ikea » pour avoir en 1ère page, plusieurs détournements pornographiques du logo…

Une nouvelle image relance la polémique autour de l’indexation de Google : en effet, si l’on tape les termes « Michelle Obama » dans Google Image, les 1ers resultats (1ère photo sur le site américain, seconde photo sur le site français) présentent un portrait simiesque de la 1ère dame… Prétextant des risques de virus, Google avait réagit la semaine dernière en retirant carrément le cliché de ses résultats. Mais il a fallu peu de temps pour que la photo réapparaisse… une nouvelle fois dans les 1ers résultats. Google dit ne pas vouloir retirer le portrait mais se justifie : « Parfois, nos résultats de recherche peuvent être choquants. » Mais seule une violation des règles techniques ou légales peut pousser le moteur de recherche à renoncer à la neutralité et l’exhaustivité de ses résultats qui sont assurées par un algorithme utilisant des milliers de facteurs. Google confirme donc qu’il n’est pas édieur des contenus qu’il indexe; en dehors des raisons pré-citées, le géant de Mountain View n’a donc aucune raison de modérer les pages de ses résultats.

D’autres infos à la Source (2 minutes de lecture)

Grippe H1N1 : Les pharmacies en ligne plébiscitées

L’épidémie de grippe A monte en puissance en France et les internautes sont de plus en plus nombreux à faire appel aux pharmacies en ligne. Sophos, société de sécurité informatique, constate que les ventes de Tamiflu explosent sur le Net et particulièrement en France où le médicament est normalement vendu sur ordonnance.

Le business de la grippe A génère des millions d’euros et ce phénomène modifie sensiblement le contenu des spams qui envahissent nos boîtes de réception. Car c’est bien ainsi que les pharmacies en ligne font leur promotion : le spam, ce courrier indésirable qui vous propose le plus souvent de rejoindre un casino en ligne, de gagner votre vie depuis votre fauteuil ou bien d’améliorer votre sexualité en prenant quelques pilules… Autre stratagème : En laissant sur les blogs et forums des milliers de liens menant vers les pharmacies illégales, des pirates réussissent à manipuler les moteurs de recherche (Google, Yahoo!,…) en faisant remonter ces sites pharmaceutiques en haut des pages de résultats.

Si ce type de stratégie finance des réseaux de cyber-criminels, en ce qui concerne la grippe H1N1, il est important de retenir que les médicaments achetés illégalement dans des pharmacies en ligne n’ont pas nécessairement la qualité, l’efficacité voire l’innocuité garantie par les pharmacies officielles. « Au mieux, ce médicament est inefficace, au pire c’est un produit contrefait ou mal dosé qui est dangereux pour la santé » a d’ailleurs déclaré François Paget, chercheur chez McAfee, éditeur des anti-virus et anti-spam éponymes

Interpole vient de fermer 70 sites de ce genre !

D’autres infos à la Source (3 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :