Le Net s’empare de David Caruso

Le nom de cet acteur ne vous dit rien ? Allons, c’est le chef de la police scientifique de Miami… en tout cas dans Les Experts à Miami. Horatio Caine donc, est un personnage à part. Physiquement d’abord, il ne réunit aucun des atributs qu’Hollywood a l’habitude d’offrir à ses héros des temps moderne. Pas de musculature travailllée, un peu voûté, roux, pas cascadeur pour un sou, etc. Pourtant, sa personnalité et ses aphorismes reconnaissables à des kilomètres en font un flic attachant. le Net ne pouvait pas laisser passer ça ! Alors que je vous parlais dernièrement du site très drôle dédié à la personnalité de Chuck Norris qui permet à tout internaute d’attribuer au karatéka une réplique typique de ses personnages manichéens, on retrouve un peu le même phénomène autour d’Horatio Caine.

Prenez un strip aux cases vierges et complétez-le en respectant la charte des scénaristes qui doivent eux se creuser la tête pour renouveler à chaque épisode la phrase qui claque avant le YEEAAAAHHHHH…!! du générique.

Le strip aux cases vides

Quelques exemples

…Et une compilation des aphorismes maison… en anglais… désolé. Il faudrait qu’un fan français s’y mette !

Source

Publicités

Grande Bretagne : Les pirates achètent plus de musique que les autres

Un millier de britanniques âgés de 16 à 50 ans ont été interrogés lors d’un sondage mené par Ipsos Mori autour du téléchargement illégal. Il en ressort clairement que les pirates (ceux qui consomment la musique illégalement via le téléchargement ou toute sorte d’échange) dépensent en moyenne 85€ (77£) par mois en musique contre 49€ chez les autres. Une différence de 36€ qui prouve une nouvelle fois que mettre la chute des ventes de l’industrie musicale sur le dos des pirates est pour le moins un peu rapide…

Cette étude arrive au moment où la Grande Bretagne réfléchit à une loi comme celle que notre Parlement vient de voter : la loi Hadopi qui veut tenter de relancer l’industrie musicale en coupant l’accès internet aux téléchargeurs les plus récalcitrants.

L’étude britannique confirme du même coup que sanctionner les pirates revient à sanctionner les plus gros consommateurs de musique…

Ce n’est pas la première fois qu’une étude constate un tel phénomène.

Je profite de ce billet pour rappeler que j’avais donné quelques pistes intéressantes quand on veut écouter ou télécharger légalement (gratuitement ou pas) de la musique en ligne.

Plus d’infos à la Source (2 min de lecture)

%d blogueurs aiment cette page :