Trafic d’art : internet aide interpol

Interpol vient de mettre en ligne un catalogue bien particulier : il répertorie les oeuvres d’art volées dans le monde entier. Photos et description permettent aux acheteurs, vendeurs, policiers, douaniers, antiquaires et curieux de savoir si la ‘pièce » qui les intéresse est déclarée volée ou pas. « Un acheteur d’art n’aura plus d’excuse : il ne pourra pas dire qu’il a acheté de bonne foi un objet volé si celui-ci est enregistré sur notre base de données », souligne le policier français Jean-Pierre Jouanny, l’un des créateurs de la base.

34 000 oeuvres sont actuellement répertoriées ( du « Garçon au gilet rouge » de Cézanne volé en 2008 à une pierre lunaire ramenée de la mission Apollo 17 en 1972) et sont donc accessibles sur demande en échange de votre nom et de votre numéro de passeport.

Pour plus d’infos, lire l’article AFP à la Source (2 min de lecture)

Publicités
Publié dans internet, sécurité, Site. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :