Ooshop devient Carrefour.fr… il était temps !

Carrefour a décidé de capitaliser sur son nom en rebaptisant son hypermarché en ligne Ooshop en Carrefour.fr. Un mouvement qui avait déjà commencé en 2008 avec la transformation de Boostore en CarrefourOnline (magasin non alimentaire). Désormais, le portail carrefour.fr réunira tout ça.

Le JournalduNet a interviewé JP Audebourg, Directeur des services et du e-commerce de Carrefour France. L’homme y expose la stratégie de la chaîne d’hypermarché sur la Toile (tarifs, synergie avec les magasins physiques, VOD, ventes privées,…). Très intéressante lecture (4 min de lecture).

J’ajouterai simplement que je trouve dommage qu’une grande enseigne française comme Carrefour ait mis tant de temps à comprendre l’intéret du Net. Si mes souvenirs sont bons, Carrefour s’est sérieusement méfié du Web, au point de ne pas vouloir y « corrompre » son nom. Cette timidité mal placée a fait du groupe un des grands absents du web. Ooshop a été créé pour servir de prête-nom « anti-retombées négatives » en cas d’échec cuisant. Un nom d’ailleurs pas très original à l’époque puisqu’il y a 10 ans quand Ooshop a été lancé, beaucoup de projets web étaient en « Oo-quelque chose » : Kelkoo, Wanadoo, Yahoo!,… Bon on ne va pas blâmer Carrefour qui, finalement a fait comme ses concurrents : Télémarket (Galleries Lafayette/Casino), Houra.fr (Cora), C-MesCourses.com (Casino) qui a fermé en 2002, Expressmarché.fr (Intermarché), etc. La chaîne Auchan, quant à elle, a proposé son nom directement sur Auchan.fr en 2001 (non alimentaire) et AuchanDirect.fr en 2006 (alimentaire). Monoprix vient de faire de même avec monoprix.com, mais tardivement (2008).

Pour connaître tous les avantages de faire ses courses en ligne, j’avais écrit un petit billet sur les raisons qui devraient pousser tout le monde à faire ses courses sur la Toile.

Publicités

3 Réponses to “Ooshop devient Carrefour.fr… il était temps !”

  1. MUZETTE Says:

    Hello,

    Pour mes courses, je les fais depuis mon ordinateur en livraison à domicile.

    J’ai trouvé sur http://www.courses-livraison.com les frais de port gratuits, la livraison offerte pour essayer les courses livrées à domicile au moins cher et depuis j’en suis ravie !!

    essayez vous ne serrez pas déçu

  2. lancetre Says:

    Bonjour,
    Je suis surpris par ces commentaires. C’est la limite des blogs où n’importe qui peut écrire n’importe quoi.
    Au lancement d’ooshop Kelkoo n’existait pas et à part wanadoo et yahoo! il n’y avait pas d' »oo ».
    Que dire de gOOgle ? Un nom pas original encore une fois.
    Sans rappeler que OOSHOP a été créé par Promodès (COntinent, Champion, …) et non Carrefour.
    Allons allons, un peu de retenue et d’humilité !

    • olivierbusuttil Says:

      @Anonyme. Bonjour.
      Ooshop a bien été créé par Promodès. Et le site d’e-commerce a été lancé en 1999, année de la fusion de Carrefour et Promodès. Même si Ooshop a évité le risque d’un échec en terme de réputation aux marques associées au groupe d’origine (Champion, Continent), c’est bien Carrefour qui a mis presque 10 années a faire d’Ooshop son site d’e-commerce. Ce constat est d’autant plus vrai, que la fusion des 2 entreprises a engendré la disparition pure et simple de la marque Promodès.

      Quant au nom en « oo » : Si Kelkoo a été lancé au tout début de l’année qui a suivi la naissance d’Ooshop, les 2 noms ont été élaborés dans un esprit et une période identiques. A l’époque, un nom en « oo » permettait de s’assurer une prononciation universelle. La marque était ainsi facilement exportable.
      Le phénomène avait déjà commencé au début des années 90, les 2 lettres signifiant « object oriented ». Un terme utilisé en informatique qui s’est naturellement imposé dans le choix d’un nom pour les start-up qui se voulaient « dans le coup ».
      Yahoo! et Wanadoo sont 2 grands exemples de cette tendance phonétique typique du web. dans mon billet j’ai ajouté Kelkoo car la marque a été créé à la même période que Ooshop (à quelques mois d’intervalle), dans le même esprit. Il y en a plein d’autres : Noos (2000), Toobo, Woonoz (2005), Boo.com (créée en 1999, liquidée en 2000) qui passe de mains en mains depuis 9 ans, Tatoo, etc. Affirmer qu’il n’y avait pas de « oo » avant Ooshop en dehors de Wanadoo et Yahoo! est donc un peu exagéré…
      Le phénomène « oo », qui s’est largement calmé, est désormais « complété » par d’autres tendances phonétiques : « eo », répandu dans les sociétés de service (Azéo, Néo a failli être le nom de Vinci,…) « ea » et d’autres encore.

      L’origine du mot Google est un peu différente même si le double o est également un choix. Si l’on en croit les personnes qui ont rapporté les discussions autour du nom du plus célèbre des moteurs de recherche, le mot « Google » est né d’une erreur d’écriture au moment du dépôt. Le terme choisi ayant au départ été Googol (inspiré de Gogol, valeur mathématique gigantesque) : Ce terme symbolise les buts que Google s’est fixé : « […] organiser l’immense volume d’information disponible sur le Web et dans le monde4. » En effet, si le nombre de pages web indexable est gigantesque , il reste minime par rapport à un gogol. Ce chiffre, dont est issu le nom Google, exprime les dimensions potentiellement colossales et universelles du monde d’internet, unique domaine d’activité de l’entreprise. (Wikipedia).

      Enfin, j’ajouterai un mot concernant votre jugement un peu rapide quant aux « limites des blogs ». Une double erreur que j’aimerais vous expliquer rapidement :

      – Accepter le principe du commentaire est le 1er signe d’humilité d’un blogueur. Sachez que la possibilité pour vous de réagir à mon billet est intrinsèquement lié au fait qu’il prenne place… au sein d’un blog. Comme d’autres blogueurs, je peux faire des erreurs et je suis infiniment reconnaissant envers les lecteurs qui prennent le temps de me le faire savoir.

      Imaginez la frustration des millions de lecteurs ou de téléspectateurs qui depuis toujours, n’ont jamais pû exprimer leur colère, leur avis ou leur savoir en réaction à un contenu éditorial imprécis voire erroné. Mon blog, comme des millions d’autres, le permet parce que je considère les commentaires comme des éléments essentiels aux informations que je relais et tente d’analyser. Et c’est ce qui fait la richesse de la blogosphère.

      – N’importe qui peut créer un blog et c’est heureux. Si le livre a donné à chacun les droits de Lire et de Savoir, Internet a offert au quidam celui de Dire et de partager. La blogosphère propose des contenus excellents, d’autres moins bons et d’autres encore de très mauvaise qualité. Quelle que soit la catégorie dans laquelle vous classez ASLN, gardez à l’esprit qu’en recoupant 2 ou 3 blogs et sites bien choisis, vous obtiendrez des informations plus fiables que jamais.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :