Le cerveau peut-il gérer 500 « amis » sur Facebook ?

Le nombre de Dunbar ne vous dit probablement rien. Pourtant, cette notion connaît un regain d’intérêt dans le sens où elle pourrait être modifiée par l’explosion des réseaux sociaux. Le nombre de Dunbar est la limite théorique du nombre d’amis  avec lesquels une personne peut entretenir une relation stable à un moment donné de sa vie (Wikipedia). Selon son auteur, l’anthropologue anglais Robin Dunbar, ce nombre est de 150 chez l’homme. Au-delà de cette limite, la gestion des relation devient complexe et demande une organisation, une structure et une hiérarchie plus sophistiquées (pays, gouvernement,…). Bref, le fait est qu’il est assez courant d’avoir plus de 150 contacts sur facebook par exemple. Et il est clair qu’il est impossible d’interagir avec tous. Plus le nombre d’amis est grand, plus la relation est dévalorisée. Si cette nouvelle ne casse pas des briques, elle reste intéressante pour les marketeurs qui utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour mettre les marques en relation avec leur cible. Plus d’infos sur Culture-buzz (2 min de lecture), Wikipédia (1 min de lecture) et business-garden (4 min de lecture)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :