Faut-il craquer pour un netbook ?

J’en ai parlé plusieurs fois sur ASLN, les mini PC dits aussi Netbook sont en train d’envahir le marché informatique. Ils sont très peu emcombrants, très bon marché (à partir de 200€) et répondent ainsi à plusieurs besoins : l’étudiant fauché qui a besoin d’un accès à internet, la famille qui désire un second voire un 3ème PC, un enfant qui désire faire ses premiers pas sur le net, etc. Bref, ce produit discount et mobile, au départ destiné aux marchés émergents et aux enfants, cartonne en Europe et en Amérique du Nord, touchant tous ceux qui n’ont pas les moyens de mettre 800 ou 900€ dans un portable ! Disponible en France depuis 1 an, cette nouvelle race de Notebook est assez mal représentée dans les circuits de distribution traditionnels (Fnac, Darty,…) mais les cyber-marchands les proposent par dizaines. C’est vrai qu’un PC à 200 ou 300€ c’est tentant. Il faut ajouter qu’au premier abord, ces appareils sont plutôt jolis, ce qui me paraît essentiel; on est très loin des portables IBM au look années 80 encore dans les rayons en 2004 (Lenovo a racheté la branche PC d’IBM cette année-là). Leur robe se pare de couleurs typées et de revêtements nacrés… de vrais accessoires de mode ! Ils sont ultra-légers et donc très mobiles. Mais cela ne suffit pas.

Plusieurs défauts, pour certains rédhibitoires, caractérisent les Netbook. Certes, ils sont dans l’ensemble séduisants mais leur clavier n’inspirent pas confiance. Ils sont de mauvaise qualité (touches instables, plastiques bas de gamme,…) et sur les plus petits modèles, ils sont quasiment inutilisables, les touches étant trop petites… Idem pour les écrans qui, en-dessous de 9 pouces, sont très limités en terme de surface d’affichage. Surfer sur le Net avec un affichage d’une dizaine de lignes de texte, c’est assez insupportable car « scroller » (faire défiler) sans arrêt ses pages à l’aide des trackpad proposés sur les netbook n’est pas très agréable au-delà de quelques minutes… Oublions donc les 7 pouces… et même les 9′ !

Les netbook plus grands (10 ou 11′) sont plus confortables; Affichage et ergonomie du clavier sont meilleurs. Ils sont plus chers. Certains dépassant les 600€ pour atteindre le tarif des portables traditionnels d’entrée de gamme ! Mais pour avoir une machine qui tienne la route, mieux vaut privilégier certains points qui, forcément, font grimper la note : La RAM (la quoi ?). Croncrètement, si vous voulez pouvoir garder 2 ou 3 applications ouvertes simultanément (mail + navigateur internet + éditeur de texte par exemple), mieux vaut éviter les appareils affichant 256MB (Mo) de mémoire Ram et privilégier 1GB (Go) ou plus. Il faut ajouter qu’un PC qui tourne sous Windows demande beaucoup plus de ressources que s’il est équipé de Linux.

Mieux vaut également fuir les modèles équipés de Windows Vista. Déjà que ça ne marche pas bien sur des PC équipés de super processeurs, autant dire que sur un netbook, c’est du suicide ! Privilégier Windows XP ou Linux pour ceux que cela ne rebute pas. L’OS libre n’est pas des plus sexy mais il est gratuit, fait baisser la note et autorise l’ultra-portable à se comporter sans trop de lenteurs. Les mini-PC ne sont pourtant pas défavorisés côté processeur. Mais voilà, c’est quand même du discount (un PC ne se résume pas à un processeur) et les habitudes qu’on a prises sur notre PC (Plusieurs onglets ouverts dans le navigateur internet, chatter sur le net tout en gardant le mail lancé et l’anti-virus en tâche de fond…) ne sont pas forcément compatibles avec ces machines premier-prix ? Le pire c’est qu’INTEL qui fournit la plupart des processeurs de ces PC mobiles se dit assez déçu par l’intéret limité des Netbook ! Le vice-président d’Intel, Stu Pann, chargé des ventes et du marketing a déclaré qu’utiliser un notebook de 10 pouces, ça va une heure mais pas plus… Quant à AMD, concurrent direct d’Intel, il n’a pas pris la peine de se lancer sur le marché des Netbook, trouvant leur taille trop réduite et leurs performances décevantes ! Les retours d’expériences utilisateurs sont pour l’instant trop négatives d’après Bahr Mahony, Directeur marketing chez AMD.

Alors que faut-il faire ? Attendre que tout ça s’améliore ? Le problème c’est qu’en informatique, avec ce raisonnement, on peut attendre toute sa vie…Le mieux est de tester le truc ou du moins de se rendre dans un magasin pour prendre conscience de sa réalité physique (taille du clavier, scrolling, qualité de l’écran,…). Quant au retour d’expérience,  traîner sur les forums et les sites de tests dont le Net regorge ne sera pas vain. Le budget sera évidemment un facteur déterminant. Certes, les coûts de fabrication d’un PC aussi mini soit-il, ont bien baissé mais il ne faut pas rêver. Moins de 300€ pour un notebook (PC portable) c’est très bas et il ne peut pas y avoir de miracle. Depuis quelques semaines, les fabricants (Dell,Samsung, Asus,…) proposent des netbook plus puissants et… beaucoup plus chers. Un netbook à 900€ ? Pourquoi pas, mais on s’éloigne du concept même du PC à bas prix qui faisait l’identité du Netbook.

Si le facteur financier est secondaire dans votre choix, je ne peux que vous encourager à porter votre attention sur ce qui est peut-être l’avenir du Netbook, PC ultra-portable essentiellement destiné à accéder à internet sans fil pour le travail ou pour le fun : vos données sont en ligne (dossiers pro, photos, musique,…), il n’y a presque rien sur le disque dur du PC; vos logiciels sont eux aussi distants (Google apps, Zoho, webmail,…). Cet ultra-portable n’est pas petit, il est fin : écran de 13 pouces, moins de 2cm d’épaisseur, 1,3kg, clavier super confortable,… Son prix : 1 699 à 2 299€ (oui oui je sais). Son nom : MacBook Air. Apple est sans doute sur LA bonne piste de l’ultra-portabilité : disque dur SSD (120 Go tout de même) pour une meilleure robustesse et une meilleure autonomie, pas de lecteur optique parce que les galettes c’est fini, tout se fait sur le réseau en Wifi : stockage, achat et mise à jour de logiciel,… Résultat, un appareil ultra-fin et léger. Prenez-le en main et vous aurez le déclic : performances, ultra-portabilité, confort d’utilisation,… AMD travaille d’ailleurs sur des projets similaires, l’objectif du fondeur étant de proposer le même type d’expérience pour un tarif plus… terrestre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :