e-commerce + Noël – crise

Les crises financière et économique vont-elles impacter l’activité florissante de l’e-commerce ? Quelques semaines avant noël, les boutiques en ligne croisent les doigts. Des indices permettent pourtant de rester optimiste. Au 3ème trimestre 2008, le commerce en ligne a cru de 27%; et même si cela est un peu en-dessous des prévisions, une croissance à 2 chiffres (et pas des moindres), reste un point très positif. D’autre part, selon médiamétrie, plus de 7 internautes sur 10 ont déjà acheté sur le Net : un nouveau record. De l’autre côté de la barrière, le nombre de boutiques en ligne continue de croître fortement (+39% en 1 an). Seule ombre au tableau, la valeur du panier moyen; elle stagne à 93€ depuis 2 trimestres alors que la FEVAD avait l’habitude d’observer une croissance de 2 à 4%.

En tous cas, les comparateurs de prix (Ciao, Leguide.com, Kelkoo,…) cartonnent; les internautes étant toujours à la recherche du meilleur tarif. 62% d’entre eux considèrent d’ailleurs que les prix sont plus avantageux sur la Toile.

Et Noël ? Tous ces chiffres ont été recueillis fin septembre, soit quelques jours avant le point le plus critique de la crise. Il est donc difficile de se projeter dans le futur si proche soit-il. La FEVAD a annoncé des prévisions assez « pessimistes » avec un taux de croissance au 4ème trimestre de « seulement » 22% ce qui propulse tout de même le chiffre d’affaire de l’e-commerce français à 20 milliards € pour 2008.

Les intentions d’achat sur le net à l’approche des fêtes de fin d’années restent très encourageantes. Selon Médiamétrie, 68% des internautes ont l’intention de faire chauffer leur PC pour effectuer leurs achats de Noël.

D’un autre côté, les chiffres provenant des Etats-Unis sont beaucoup, beaucoup moins encourageants ! La croissance des dépenses sur les sites d’e-commerce s’y effondrent : elle est de 1% par rapport à octobre 2007. chiffre à comparer aux 19% mesurés par ComScore au même moment l’année dernière ! D’après ComScore, ce sont les ménages gagnant moins de 50 000$ par an qui minent le plus cette croissance. D’une manière plus générale, ComScore révèle que l’effondrement des marchés financiers et la hausse brutale du chômage ont eu un impact psychologique déterminant dans le comportement des cyber-acheteurs. Mais cette chute de la croissance de l’e-commerce aux Etats-Unis ne date  pas d’hier comme le confirment ces chiffres :

Taux de croissance du commerce en ligne aux US (hors enchères, automobiles et achats des entreprises) :

Mois          Croissance annuelle

Juin 07                    25%

Juillet 07                  22%

Août 07                   28%

Sept 07                    19%

Oct 07                      19%

Nov 07                     20%

Déc 07                      18%

Janv 08                      12%

Fév 08                        14%

Mars 08                      9%

Avril 08                       15%

Mai 08                        12%

Juin 08                        11%

Juil 08                         8%

Août 08                       6%

Sept 08                        5%

Oct 08                         1%

 

 

 Rendez-vous en janvier pour voir si tout ça se vérifie en France.

D’autres infos dans l’article de zdnet.fr (3 min de lecture)

L’étude de ComScore (anglais/5 min de lecture)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :