Internet et la recherche d’emploi (500ème billet sur ASLN)

Si Internet modifie profondément les habitudes de travail en entreprise, il bouleverse également la recherche d’un emploi. Petit tour d’horizon des nouveaux moyens de (re)trouver un job.

La candidature en ligne est aujourd’hui proposée par toutes les grandes entreprises qui proposent un site dédié à leurs activités. Le système affranchit tant le candidat que l’entreprise de la lourdeur administrative et financière d’un courrier.

Si Les réseaux sociaux comme Facebook ne sont a priori pas faits pour trouver un travail, ils ne sont rien d’autre que la version moderne et fantastiquement plus puissante du réseau de relations – amis, amis d’amis ou contacts professionnels – qui a toujours été un moyen formidable de trouver un travail. Si l’expérience américaine menée en 1967 dite du « Tout petit monde » a prouvé qu’un individu n’a pas plus de 6 degrés de séparation avec n’importe quel autre personne, c’est enfin aujourd’hui qu’elle est sérieusement exploitée par des réseaux sociaux comme Xing, Viadeo, LinkedIn ou 6nergies spécialisés dans la mise en relation professionnelle. Ces réseaux monteront d’autant plus en puissance que les modifications paradigmatiques que nous sommes en train de connaître donnent à la circulation de l’information et à la collaboration un statut décisif  dans tout projet professionnel; que ce soit celui d’un individu, d’une PME ou d’une Multinationale…

– Si un profil du type « Facebook » doit aussi servir de support relationnel dans la recherche d’un emploi, autant lui adjoindre un CV interactif comme celui que propose Easy-cv.com; et pourquoi pas une vidéo de présentation ? Plusieurs acteurs proposent aujourd’hui ce service : CVLive.com, Easy-cv.com, Jobinlive.fr, Cvoos.fr,… Ils sont payants mais offrent des outils de création (plus ou moins sophistiqués selon le site) et une plate-forme dédiée aux recruteurs qui, rappelons-le,  restent sensibles aux candidats qui se distinguent. Attention cependant à la vidéo; certes, le support est séduisant, moderne, dynamique mais je pense qu’il est réservé aux plus créatifs, ceux qui savent se vendre. Rien de plus ennuyant et négatif qu’un candidat qui se contente de lire maladroitement son CV devant une webcam ! Cependant, alors que le système n’était pas destiné à cela, le CV vidéo est très prisé des candidats handicapés qui utilisent ce média pour faire sauter des préjugés trop répandus. Le clip permet notamment à l’employeur de voir, comme s’il était en entretien, que tel ou tel handicap n’est pas un obstacle à son souci de productivité. Alors qu’une infirmité peut être cachée sur un CV classique, la vidéo permet au contraire de communiquer dessus, rassurer et faire oublier une déficience facilitant ainsi le changement de regard du recruteur.

CV VIDEOS PLUTÔT INNOVANTS

– Enfin, connaissez-vous IMVU, There, Twinity, Lively ou Second Life ? Des univers virtuels où des dizaines de milliers de personnes socialisent (c’est comme ça qu’on dit maintenant) à travers leurs avatars (repésentant virtuel d’une personne réelle). Dans ces mondes impalpables où la rencontre d’un australien et d’ un français est plus aisée que dans nos contrées réelles, les entreprises qui se veulent « dans le coup » recrutent le plus sérieusement du monde : IBM, Vedior France,… y ont déjà déployé leurs « chasseurs de tête ». Des salons du recrutement ont par ailleurs été organisés sur Second Life : Areva, Alstom, L’Oréal, Cap Gemini, etc ont participé à ce genre d’événement… et ça marche !

Monster.fr, grand spécialiste du recrutement, organise du 13 au 22 octobre prochain son premier salon virtuel. Ce dernier ne sera pas implanté au sein d’un monde virtuel qui demande une prise en main un peu complexe. Accessibles depuis un navigateur, les Monster e-days permettront aux candidats, jeunes diplômés ou professionnels expérimentés d’entrer en contact avec une trentaine d’entreprises. Les avantages pour les postulants sont clairs : accès 24h/24, 7j/7 de n’importe quel point de la planète. Les échanges initiés par chats sont bien moins stressants qu’en entretien réel… sauf si l’orthographe est la bête noire du postulant (cela dit, je ne suis pas convaincu que ce dernier facteur soit déterminant pour les SSII qui seront probablement majoritaires au sein du Salon). On est en tout cas loin de l’époque où la lettre manuscrite était une élément-clé de toute recherche d’emploi. L’expérience de Monster, première du genre, devrait se renouveler plusieurs fois au cours des mois qui viennent. 

Plus d’infos sur les Monster e-Days sur lexpansion.fr (2 min de lecture)

Publicités

2 Réponses to “Internet et la recherche d’emploi (500ème billet sur ASLN)”

  1. Salon du recrutement sur Second Life « ASLN. Aujourd’hui Sur Le Net Says:

    […] — olivierbusuttil Je vous parlais il y a quelques jours du salon virtuel du recrutement organisé par Monster (les Monster e-days) autour des professions de l’informatique. Monster reprenait alors un […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :