Google pour les nostalgiques

Pour les nostalgiques un peu curieux, Google met à disposition des internautes le moteur de recherche que le géant proposait en 2001 : logo et index d’époque ! Autant dire que si vous tapez une recherche sur « Google Androïd », le système d’exploitation pour mobile lancé dernièrement par la firme de Mountain View, aucun résultat n’est indexé…

Pour chaque recherche, les résultats proposent en lien le site actuel ET le site de l’époque ! Il suffit pour cela de cliquer sur « View old version on the Internet Archive ». Assez drôle comme exercice… Tapez « Apple » pour revoir les produits et les prix de 2001 et enchaînez avec « TF1 » pour prendre conscience du bond en avant, tant sur le fond que sur la forme, que le Net a fait en 7 ans.

L’opération exceptionnelle est organisée dans le cadre du 10ème anniversaire de Google. Le moteur de recherche de Mountain View aurait bien voulu mettre en ligne la version 1998 mais des obstacles techniques l’en ont empêché. Le moteur « ancienne version » restera disponible 1 mois.

Allez, à vous  : Google version 2001

En dehors de cette opération de communication bienvenue, Google a mis en place un système d’archive nommé archive.org qui ne permet rien de moins que de découvrir les 85 milliards de pages web archivées par le moteur de recherche depuis sa création ! Petite contrainte : le moteur intitulé « Wayback Machine » n’accepte pas les mot-clés mais seulement des adresses, ce qui n’est déjà pas mal.

Google s’inscrit bien là dans ce qui reste sa mission profonde, celle qui consiste à réunir « généreusement » en un seul endroit tout le savoir de l’humanité…. Une encyclopédie mondiale de l’information et de la connaissance. Google ne connaît pas la demie-mesure… Cette idée est peut-être née lors d’une réunion organisée en 2002 par Paul Allen, co-fondateur de Microsoft. L’homme, inspiré par le roman de science-fiction « L’Encyclopédie finale » de Gordon Dickson, a demandé à ses invités s’il était envisageable de réunir dans une base de données unique toutes les connaissances, opinions, commentaires, chroniques, informations et autres savoirs de l’histoire mondiale. Il n’en a pas fallu plus à Larry Page (co-fondateur de Google), présent à cette réunion, pour lancer Google dans l’un de ses projets les plus ambitieux : scanner, indexer, archiver et proposer au monde entier la totalité des livres que l’humanité a pu engendrer… Aujourd’hui connu sous le nom de Google Books, le projet s’est heurté à de nombreux obstacles juridiques (droits d’auteurs,…) et éthiques : les bibliothèques nationales et universitaires du monde entier doivent-elles confier tout leur savoir à un unique acteur sous prétexte que le service est gratuit ? L’Europe, en réponse au projet de Google, s’est elle-même lancée dans la numérisation de son patrimoine littéraire et encyclopédique : Europeana devrait avant la fin de l’année 2008 proposer plus de  2 millions d’ouvrages en consultation en ligne. La BNF a largement participé à ce projet. Microsoft, éternel concurrent de Google, a d’ailleurs abandonné son projet de numérisation de livres et journaux (book Search) de façon à s’appuyer sur des projets « locaux » comme Europeana.

Wayback Machine n’est donc qu’un pan de l’encyclopédie finale de Google. L’archivage des journaux avec Google News Archive Search a commencé (New York Times, Washington Post,… et bientôt Le Monde, Les Echos,…), Google books est en marche, Google images, Google Maps, Google Earth, Google Blogs,… sans parler de Knol, projet encyclopédique lancé cet été en concurrence directe avec Wikipédia.

Si vous désirez plus d’infos sur les projets de Google, lisez « Comment Google mangera le monde » présenté dans la section A LIRE de ASLN.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :