Le culte de l’amateur

Internet et l’informatique proposent à l’amateur des outils toujours plus simples et toujours plus puissants. Que ce soit pour créer un site internet ou un blog, pour monter un film ou améliorer une photo, composer, mixer de la musique ou exprimer un talent, l’amateur est roi. Tout le monde peut tout faire, même éditer une encyclopédie (Wikipedia, Knol) que des millions d’étudiants consulteront. Le problème c’est que ces outils sont tellement puissants qu’ils permettent aussi le pire. Truquer une photo est aujourd’hui à la portée de nombreux bidouilleurs. Sarah Palin, désignée par john Mc Cain comme future Vice-Présidente (en cas de victoire bien sûr), en fait les frais en ce moment. D’abord il y a eu ces modifications nombreuses sur l’article qui la concerne dans Wikipedia juste avant sa nomination :  au moins 68 remaniements le 28 août auxquels s’ajoutent au moins 54 modifications dans les 5 jours qui ont précédé. Ca a fait pas mal de bruit aux Etats-Unis; Palin, dès le lendemain de sa « promotion », fut victime cette fois de ces fameux « Photoshop Naked Contest », espèce de jeux global qui pousse plusieurs milliers d’internautes à mettre votre tête (pourquoi pas ?) sur le corps nu d’un(e) autre. Ce phénomène surfe sur le mythe du « sex tape » qui veut que chacun traîne plus ou moins une « casserole sexy » (façon Manaudou ou Miss France) qui, un jour ou l’autre sera révélée… surtout avec internet. Sarah Palin a eu droit au sien (ci-dessous).

Le problème c’est que nombreux sont ceux qui pensent que la photo est vraie; et ça tombe plutôt mal pour une femme qui milite pour l’abstinence sexuelle avant le mariage… Mais c’est tellement bien fait. Une telle technologie utilisée dans un contexte difficile et passionnel peut vite se transformer en bombe : Les américains sont en pleine campagne présidentielle, les passions se déchaînent, les coups bas sont légions, pas un jour sans phrases assassines, pas une semaine sans cachotterie révélée,… bref, dans un tel contexte, une photo comme celle-là a de quoi être déstabilisante.

Dans un autre genre, imaginons que nos astronomes découvrent quelque chose de bizarre dans notre univers, un truc inexpliqué, un phénomène jamais observé, impossible à identifier ou à expliquer. Et puis l’info sort, volontairement ou pas. Imaginons alors que certaines personnes un peu plus stressées que la moyenne, rapportent de partout autour de la planète des témoignages de phénomènes extraterrestres. Imaginons enfin que des petits (grands ? puissants ?) malins diffusent sur le Net une vidéo comme celle-là :

Un extrait de quelques secondes pris dans cette vidéo peut facilement passer pour un témoignage, une expérience personnelle qui pourrait être reprise, dans un mouvement de panique, par des milliers de sites d’infos amateurs ou pas. Les 3 documents dont il est question ici (article, photo, vidéo) ont été édités et publiés sans l’assentiment d’aucune autorité de référence… L’internaute prend alors les caractères technologiques et libertaires d’internet en pleine figure : comment savoir que la vidéo est truquée ? Comment prouver que la photo de Sarah Palin est un « fake » ? Comment savoir si les modifications réalisées sur l’article Wikipédien de Sarah Palin sont de la manipulation ou du complément d’information ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :